Search Show Menu
Home Latest News Menu
Culture

5 histoires qui ont fait de Studio 54 le club le plus fou de la planète

Le top 5 des anecdotes d’une ancienne institution de la nuit

  • LUCY ST JOHN
  • 16 July 2018

Dans le New York des années 70 se trouvait un club entouré d’une aura de glamour et d’exclusivité. Ce club, c’était le Studio 54, considéré comme le plus célèbre de l’Histoire de la vie nocturne. Des célébrités de haut-vol s’y rendaient régulièrement, de Cher à Diana Ross en passant par Michael Jackson. Des divas du disco, un usage de drogues parfaitement assumé et une sexualité débridée, voilà les ingrédients qui ont fait que le Studio 54 restera à tout jamais gravé dans la conscience collective.

Voici quelques uns des moments les plus fous des heures de gloire du club.

1
Quand on a transformé le dancefloor en ferme des animaux pour Dolly Parton

Le co-fondateur du Studio 54, Steve Rubell, était un amoureux du showbiz. Les soirées aux thèmes extravagants étaient certainement la clef de voûte du parcours et de la notoriété du club. Quand Dolly Parton s’est trouvée à New-York pour une performance en mai 1978, Studio 54 décide de lancer une soirée sur le thème de la ferme en l’honneur de la star et il n’ont pas fait dans la demi-mesure : des bottes de pailles à une sélection d’animaux, tout y était - des chevaux, des ânes et des poulets. Cependant, un tel niveau d’extravagance s’est révélé un peu too much pour la chanteuse : elle se serait sentie mal à l’aise face à tout ce remue-ménage.

[Photo : Ron Gallela]

2
Quand un intrus est mort en essayant de se faufiler par une grille de ventilation

Avec une sélection à l’entrée qui ferait rougir le Berghain, il est peu surprenant que certains fêtards aient fait preuve d'une créativité sans limite pour essayer de rentrer dans LE nightclub de NYC. Le public a bien rivalisé d’ingéniosité : l’un d’eux est arrivé en équipement d’alpiniste, grimpant par les immeubles environnants pour arriver par le système de ventilation intérieur du Studio 54. Malheureusement, ce dernier est resté coincé dans les tuyaux en essayant de rentrer et dans des circonstances tragiques, n'en est jamais ressorti.

3
Quand Bianca Jagger a traversé le dancefloor à cheval

Quand le Studio 54 était encore une institution incontournable des nuits new-yorkaises, le lieu a organisé la soirée d’anniversaire de Bianca Jagger, une faveur à la maison de haute-couture Halston. Rubell et son équipe étaient bien déterminés à faire de cette soirée un succès et décidèrent de faire une surprise inoubliable à Bianca Jagger, amoureuse des animaux. Quand elle a traversé le dancefloor sur un étalon blanc fourni par le club, cet épisode est devenu un des moments des plus ostentatoires de la débauche du lieu. Il est rentré dans les annales comme un des plus célèbres coup de pub du 20e siècle.

[Photo : Rose Hartman]

4
Quand Andy Warhol a reçu une poubelle remplie de billets

Rubell n’était pas avare de vantardise en ce qui concerne le succès de son club. Il a même confié une fois au New York Magazine « seule la mafia fait plus d’argent », et bien que cela mènerait un jour à sa perte, le boss du club se montrait plus que généreux avec les célébrités. En août 1978, pour le 50e anniversaire d’Andy Warhol, un habitué des lieux, on lui a offert une poubelle remplie de mille billets de 1USD, ainsi que cinq mille tickets boisson. Les clubbers se sont amusés à jeter les billets au dessus de Warhol, qui se serait alors mis à genoux pour les ramasser, visiblement en colère.

[Photo : Adam Skull]

5
Quand une orgie sous Quaalude avait lieu dehors alors que Donald Trump se trouvait à l’intérieur

Avant de devenir président, avant même la Trump Tower, le désormais POTUS était un des premiers invités à arriver dans le club lors de la soirée d’ouverture, récemment marié à Ivana. Le couple s’est retrouvé bien confus en faisant son entrée dans une salle presque vide. Une déconvenue de courte durée ; dès 23 heures, le club était bondé. La troupe s’est alors déplacée dans la rue, où un ‘docteur’ distribuait des Quaaludes [sédatifs, ndlr] gratuitement. Les fêtards déshinibés se sont alors adonnés à une orgie en pleine rue, alors que le futur président se trouvait dans l’enceinte du club, ignorant tout de la débauche qui battait son plein quelques mètres plus loin.

Next »
Loading...
Loading...