Search Show Menu
Home Latest News Menu
Guides

8 titres incontournables pour s’initier à la microhouse

Le crew français d'Automatic Writing nous présente leur vision de la minimal house

  • La rédaction
  • 2 October 2017

Comme genre, la microhouse ou « minimal house » a connu son âge d’or en Allemagne à la fin du siècle dernier, représentée par des labels comme Perlon, Kompakt, Klang Electronic, Playhouse ou même le français Telegraph, qui lui ont donné ses lettres de noblesse. Une musique minimaliste au tempo souvent rapide faite de bleeps et de clicks, avec des lignes de basses syncopées et des samples ultra courts (d’où le terme micro). Après plus de 10 ans passés chez les disquaires et derrière les platines des clubs parisiens, Jacan, Darween et Nico Dee créent en 2016 leur label Automatic Writing pour présenter leur propre vision de la minimal house et les productions des jeunes talents dont regorge la scène française actuelle.

"Au cours d’un voyage à Berlin en 2010, nous avons acheté quelques disques du label Perlon chez le célèbre disquaire Hardwax. Alors plutôt tournés vers la minimal techno de Minus qui domine la planète club, on y trouve un groove, une élégance et une espièglerie qui tranche singulièrement avec la froideur et l’austérité jusqu’alors associée au genre minimal. Empruntant aussi bien à la techno qu’à la house, souvent apparentés à de la musique cérébrale taillée pour les afters, la microhouse n’est certainement pas le genre de musique électronique le plus accessible au grand public mais une fois initié, ses morceaux intelligents vous feront inexorablement remuer sur le dancefloor avec simplement un kick, une basse et quelques hi-hats. Less is more !

Aussi inépuisable et variée que le jazz dans lequel elle puise une grande partie de son inspiration, la microhouse n’a cessé de se réinventer : plus qu’un genre, c’est avant tout une esthétique. C’est bien entendu la scène roumaine qui a redonné un second souffle à la micro en 2007 avec le lancement du label arpiar. Aujourd’hui, les morceaux que l’on qualifie de microhouse sont largement éloignés des morceaux fondateurs du genre, plus expérimentaux et qui n’étaient pas nécessairement tournés vers le club. Mais qu’importe ! Microhouse n’est qu’une étiquette qui assouvit le besoin fondamentalement humain de classer et ranger les choses dans une catégorie, alors même que l’essence de la musique électronique est d’avoir permis de faire tomber ces barrières. Ce qu’il faut souligner et célébrer, c’est que cette nouvelle vague incarnée par des labels comme Melliflow, Yay, Time Passages, Cabaret, Hardworksoftdrink, Les Points, ou Minibar, Eklo, Aeternum Music et Yoyaku en France, a eu le mérite de remettre la minimal house sur le devant de la scène après de longues années ou la techno et la house traditionnelle dominaient.

Voici une liste totalement subjective de 8 morceaux qui illustrent selon nous la richesse et l’évolution du genre :

Matthew Herbert – 'Butt-head' (1996)

Même s’il est plus communément affilié à la deep house ou au glitch, l’anglais Matthew Herbert a été un précurseur de la microhouse. La précision chirurgicale de ses compositions où chaque sample est savamment placé pour former un groove global à partir de micro éléments a largement contribué au développement de la microhouse.

Farben - Live At The Sahara Tahoe 1973 (1999)

Si vous ne connaissez pas encore Farben, jetez-vous sur sa discographie et notamment sa Starbox réunissant 3 de ses meilleurs EP sur l’éminent label Klang Electronic. Son album Loop-finding-jazz-records, plus expérimental et moins club, est également l’un des jalons qui a posé les bases du genre.

Thomas Brinkmann – Loplop (2000)

S’il est bien un artiste qui incarne le mieux le slogan « less is more » dans la musique électronique c’est l’Allemand Thomas Brinkmann. Alors que le Berghain s’apprête à célébrer ses 20 ans de carrière en octobre prochain (avec Ricardo Villalobos en warm up), (re)découvrez ici un titre à l’inspiration techno que Raresh a allègrement samplé sur le disque fondateur du label Arpiar.

Akufen – Decomprehension (2001)

Marc Leclair aka Akufen est l’un des représentants les plus emblématiques de cette « Canada Connection » (The Mole, Deadbeat, Stephen Beaupré, Vincent Lemieux…) qui a très vite tissé des liens forts avec la scène allemande et notamment avec Perlon au début des années 2000. A la tête de son label Musique Risquée depuis 2003, il est considéré à juste titre comme l’un des inventeurs du courant microhouse.

Daniel Bell – Rhodes 2 (2003)

Sur le bien nommé LP « Blip, Blurp, Bleep: The Music Of Daniel Bell », l’américain nous livre un morceau qui pourrait aisément définir le genre.

Ricardo Villalobos – Hireklon (2004)

Le premier album du maestro sur Perlon est un petit bijou de microhouse expérimentale. Après l’excellent Alcachofa sur Playhouse dans un style plus tech/club, Ricardo explore ici encore plus profondément les sons modulaires et la puissance des illusions psycho-acoustiques que provoquent ses boucles de plus de 10 minutes. Un album qui, vu avec du recul, restera certainement comme un tournant dans sa discographie et dans la définition de sa signature sonore actuelle.

Petre Inspirescu – Evar (2009)

Fortement inspiré par la musique de Ricardo Villalobos, Petre Inspirescu est sans conteste le producteur le plus doué et aguerri du trio Arpiar. En plaquant des samples de musique classique et de jazz sur des rythmiques minimalistes et déstructurées, il a défini en une dizaine d’EPs sortis et 2 albums le « son roumain ».

Alex & Digby - Get Straight (2015)

Après la déferlante roumaine qui s’accapare le genre à partir de 2007, le côté freaky / funky de la microhouse originale s’estompe peu à peu au profit d’atmosphères plus oniriques et d’instruments issus de la musique traditionnelle roumaine. Avec le lancement de leur label Flash As A Rat en 2014, les anglais Alex & Digby renouent avec les racines du genre et ouvrent un nouveau chapitre de la microhouse qui s’écrit en ce moment même à travers le monde, de Berlin à Bucarest en passant par Offenbach et Paris, où chaque culture apporte ses influences pour réinventer chaque jour le genre.

Le 3e EP d’Automatic Writing sortira exclusivement en vinyle début octobre 2017, et accueillera sur le label le duo parisien Charonne, avec un remix du pionnier canadien Akufen, habitué de l’écurie Perlon.

Preview Charonne, You're So Debonnaire EP ci-dessous.

Load the next article...
Loading...
Loading...