Search Show Menu
Home Latest News Menu
Magazine

5 raisons qui font de l’ADE le plus important rassemblement électronique au monde

Un événement incontournable pour tout fan qui se respecte

  • Camille-Léonor Darthout
  • 14 October 2017

L’Amsterdam Dance Event - ADE pour les intimes - est sans conteste le rassemblement le plus influent de l’industrie. Un salon de professionnels qui rassemble chaque année des centaines d’intervenants, des milliers d’artistes et des centaines de milliers de visiteurs. L'événement est initié en 1996, à l’origine développé sur trois jours de festivités intensives mêlant masterclasses, des discussions, des expositions, des projections mais aussi des showcases de label et des soirées. Très vite prisé dans l’industrie musicale électronique, l’ADE prend une forme étendue à quatre jours en 2012. Les afterparties du dimanche, dès lors très fréquentées, poussent l’organisation à intégrer ce cinquième jour au festival sur les éditions suivantes. Alors que la première édition du salon professionnel comptait 300 intervenants et 30 DJs, l’ADE 2016, l’an dernier, regroupait plus 220 artistes, 550 intervenants sur plus de 2200 événements répartis dans 140 lieux sélectionnés de la capitale. Désormais plus du double de ce qu’il était, l’ADE qui célèbre sa 22e édition cette année s’est imposé comme la plus grande initiative mondiale destinée aux professionnels de l’industrie comme aux fans de musiques électroniques.

1 - Des conversations sur la progression de la scène internationale

C’est l’essence même de l’ADE, sa raison d’exister. Rencontres et discussions entre professionnels sont au fondement de l’événement, dans le but de suivre la progression de la scène musicale électronique à l'international tout en mettant en lumière ses perspectives. Dans ce contexte, l’événement met en place à chaque année l’ADE Global View dédié à une scène électronique en pleine prise de vitesse, en invitant ses acteurs à débattre autour d’une problématique. Au coeur de cette réflexion cette année : la musique électronique nord-africaine et un focus sur la scène marocaine, en pleine effervescence.

Invités de choix lors de cette pleine réflexion : des artistes locaux comme Amine Akesbi, DJ et producteur fondateur des événements électroniques Moroko Loko qui prennent placent dans plusieurs villes marocaines. À ses côtés, d’autres acteurs de l’événementiel comme Marjana Jaidi de l’Oasis Festival à l'hôtel The Source ainsi que Karim Mrabti, fondateur de l’Atlas Electronic, plateforme d’échange culturel destinée à connecter diverses acteurs du milieu artistique. On y retrouvera également Driss Skali, membre de l’organisation du SXM festival de Saint-Martin, malheureusement annulé cette année aux suites des ravages de l’ouragan Irma. Enfin, l’artiste marocaine Yasmine S’haki, connue sous l’alias Yasmean, complète cette discussion sur l’impact de la scène marocaine sur la musique électronique internationale.

D’autres conférences prennent également place avec des thématiques distinctes allant du focus sur les jeunes talents belges jusqu’à la responsabilité écologique des festivals ou l’impact des nouvelles technologies sur la musique d’aujourd’hui et de demain, cette année proposée par l’ADE Sound Lab.

Next Page »
Loading...
Loading...