Search Show Menu
Home Latest News Menu
Blog

Anja Schneider explique pourquoi il est essentiel de se fier à son instinct dans la musique

Mots de sagesse de la patronne du label Mobilee

  • ANJA SCHNEIDER | ILLUSTRATION: ALEX JENKINS | PHOTO: PATRICE BRYLLA
  • 1 March 2017

“On peut dire que faire confiance à mon intuition est mon mantra. Peut-être que je passe à côté de beaucoup de choses, que je ne sais pas donner de secondes chances, mais je fonctionne comme ça. Mes premières impressions ont eu un impact énorme sur ma vie, et cela a très certainement été le cas pour la musique et le DJing. Je prends des décisions rapides - mais elles viennent toujours du coeur.

En ce qui concerne la politique de démos du label, il est important pour nous de toujours garder nos oreilles grandes ouvertes et d'investir davantage d’énergie dans la recherche proactive de nouveaux artistes émergents - en particulier en dehors de nos cercles d’amis habituels. C’est un effort constant, il y a une abondance de diamants bruts dans la scène.

Rencontrer de nouveaux talents est un des aspects les plus agréables de mon activité. C’est une véritable aventure pour moi. Je suis toujours curieuse de savoir ce qui existe et ce que le monde me réserve. Sans cette curiosité, je ne pourrai pas faire ce travail.

Et c’est là que faire confiance à mon instinct et mes premières impressions entre en jeu. C’est exactement ce qu’il s’est produit quand j’ai rencontré Kevin Over pour la première fois. La première chose qui m’a frappée chez Kevin, ce sont bien entendu ses productions. J’ai instantanément vu son énorme potentiel et son impressionnante compréhension de la musique. Lorsque nous nous sommes finalement rencontrés, mes pensées et mes idées ont été submergées par sa personnalité. Il est l’exemple parfait d’un artiste jeune, talentueux et ouvert d’esprit - une qualité dont nous devons faire preuve de temps en temps pour nous rafraîchir l’esprit.

Ma première rencontre avec Kevin s’est déroulée lorsque je l’ai booké pour notre Mobilee showcase en mars dernier, au Watergate. Ce n’était pas sa première fois au Watergate, mais sa première fois comme artiste. Même au début de la nuit, durant notre dîner, c’était comme s’il était dans son élément et qu’il avait été avec nous depuis le début de Mobilee.

J’ai souvent une expérience similaire avec les vêtements que j'achète. Ils doivent avoir un sentiment familier, comme s'ils m'avaient appartenu pendant des années et qu’ils portaient mon nom. Si je dois y penser à deux fois et me demander s'ils me conviennent, alors je sais qu’il n’est pas pour moi. Tout le monde connaît la règle lorsqu’on se regarde dans le miroir et qu’on ne se sent pas pleinement confortable avec son image: si tu n’es pas sûre, il faut toujours le laisser. A l’exception des petits-copains et des amants... mais c’est une autre histoire !

Un collectif, c'est comme une équipe. Parfois vous rencontrez quelqu’un avec une personnalité géniale, mais leur ego est plus grand que le groupe. Ils voudront toujours un meilleur créneau horaire pour leur set sans réaliser que quand on fait partie d'une équipe, une rotation s'impose. Ils ne comprendront pas cela.

Kevin, ainsi que les autres artistes de Mobilee, a toujours été avec moi, et nous travaillons ensemble. Cela ne veut pas dire qu’ils ne seront pas capables de me surprendre, mais il y a une certaine connection que nous avons qui nous paraît très familière - presque intuitive.

En tant que DJ, l’un des meilleurs sentiments au monde est d'expérimenter ce “clic” avec la foule pendant son set. Ces moments où tout se met en place et où nous sommes tous sur la même longueur d’ondes, connectés par la musique. Bien entendu cela n’arrive pas à chaque date, mais c’est le but, et ce qui nous fait parcourir le monde. L’énergie du “clic” est l’objectif - que ce soit avec les artistes, la music ou le DJing, toujours.”

Load the next article...
Loading...
Loading...