Search Show Menu
Home Latest News Menu
Guide

Au-delà du Berghain : 10 clubs où il fait bon raver à Berlin

La capitale allemande regorge de spots nocturnes de haut-vol

  • Dave Turner
  • 8 January 2018

Le lieu de culte de la techno ? Le meme le plus populaire de la musique électronique ? Qu’il vous fasse rêver ou que son nom vous sorte par les oreilles, Berghain est le nom qui vient à l’esprit quand on pense aux soirées berlinoises. Et à juste titre. L’édifice est un petit bijou d’architecture brutaliste, Ben Klock et consœurs s’y produisent régulièrement pour des nuits interminables et son intransigeante politique « no-camera » permet au visiteur de s’amuser en toute liberté. Mais c'est bien connu, l’entrée y est très sélective et cultive un certain élitisme. C’est la raison pour laquelle une dessinatrice berlinoise a composé un guide à l’intention des novices désirant passer le cap de ses fameux physios. Si ses conseils ne marchent pas, soyez sans crainte, Berlin regorge de clubs fabuleux. En voici une sélection.

1
://About Blank

Move D, Richie Hawtin, Omar S. Une poignée des DJs qui ont joué en 2017 dans ce club anciennement clandestin du Friedrichshain pour sa septième année d’existence. Son week-end d’anniversaire célébré en avril dernier n’a pas fait dans la dentelle, avec Lena Willikens et Helena Hauff derrière les platines. Depuis l’extérieur, on pourrait facilement confondre l’immeuble avec une maison en ruine et son intérieur minimaliste accueille toutes les frasques imaginables.

2
Funkhaus

Cette salle de l’Est de Berlin vient d’héberger la dernière soirée HYTE de 24 heures le soir du nouvel an. Nina Kraviz et Chris Liebling ne sont que deux exemples des grands noms qui ont honoré les platines de cet ancien centre audiovisuel des années 50. Les soirées se tiennent généralement dans la salle de concert Shedalle, un espace démesuré avec des murs délavés et des voûtes surannées. Un lieu de choix pour les soirées sans fin, comme Perlon avec Ricardo Villalobos et Zip en mai dernier.

3
Ritter Butzke

Le Ritter Butzke a été tout récemment rénové pour accueillir un nouvel espace club, la Dampfmaschine. Il ressemble au laboratoire d’un savant fou, avec des vieilles machines dans tous les coins et un mur à LED conçu par Telekollegen. La photo ci-dessus illustre la variété des atmosphères du club et comporte même une cour extérieur pour profiter des beaux jours. Dans sa huitième année d’exercice légal (ayant ouvert illégalement en 2007), il a récemment invité Timo Maas, Format B et de nombreux selectors locaux.

4
Tresor

Tresor est un nom qui a marqué l’histoire de la techno. Le club a ouvert en 1991 et le label éponyme a signé des titres de Jeff Mills, Robert Hood et Surgeon. Comme de nombreux autres clubs ces dernières années, les promoteurs immobiliers ont finalement reconverti son immeuble en bureaux. Mais si nous avons là perdu un lieu iconique, on a gagné un nouveau temple de la techno en 2007 quand Tresor a réouvert ses portes dans la centrale électrique abandonnée du Kraftwerk. Avec ses 3 étages et sa hauteur de plafond démesurée, c’est un édifice impressionnant. Imaginez un peu ce que ça donne quand la musique commence et qu’il fait noir…

5
KitKatClub

L’illustration ci-dessus vous donne un avant-goût de ce qu'il se passe entre les quatre murs du KitKatClub, le spot libertin qui a ouvert en 94. Ses soirées rassemblant différent genres musicaux se tiennent le lundi, mercredi, vendredi, samedi et dimanche. C’est juste à côté du Tresor, et vous pouvez facilement visiter les deux endroits dans la même soirée. Soyez prévenus, il vous faudra peut-être retirer quelques couches de vêtements pour pouvoir rentrer.

6
Watergate

Comme son nom l’indique, Watergate se situe près de l’eau, celle de la rivière Spree pour être plus précis, à Kreuzberg. Ses fenêtres du sol au plafond permettent d’avoir vue plongeante sur le cours d’eau depuis le dancefloor à l’ouverture des rideaux au petit matin. Toujours pas convaincus ? Des éclairages LED, Kerri Chandler, Mr Ties et consœurs au line-up ? Voilà.

7
Griessmühle

L'ancien moulin de Griessmühle est l’endroit parfait pour les ravers qui affectionnent les espaces humides et minimalistes. Piliers métalliques, escaliers décharnés et pléthore de recoins sombres à souhait. Le dancefloor est illuminé avec une combinaison de spots bleus, rouges et violets, et les vieux silos vides décorent ses jardins.

8
Club De Visionaere

Pour ceux qui aiment les clubs ouverts la journée. Situé sur un canal près de la rivière Spree près de Kreuzberg, Club der Visionaere ouvre ses portes tôt et jusqu’à une heure très tardive. Le dancefloor accueille une cinquantaine de personnes, la clientèle s’étale sur le ponton en bois au bord de l’eau. Evan Baggs, Hector et Anthea ont posé leur sacoches dans ce lieu intimiste ces derniers mois.

9
Salon Zur Wilden Renate

Quand une rave ressemble plutôt à une house party, on est sûrs d’y trouver quelques espiègleries. Ajoutez un décor chic, des paillettes et vous avez tous les ingrédients du club parfait. Le nom de Salon Zur Wilden est sur toutes les lèvres. C'est un club huppé à trois dancefloors dans un vieil immeuble résidentiel qui fait lui aussi la part belle aux DJs locaux. Les Berlinois savent vraiment organiser une soirée.

10
Ipse

Situé tout près du Club der Visionaere, mais beaucoup plus grand avec sa capacité de 700 personnes, Ipse est un autre lieu qui tire avantage de sa proximité avec la Spree. Les soirées se passent à l’intérieur et à l’extérieur, la programmation est principalement house et techno. Le style warehouse de la salle principale est parfait pour les soirées d’hiver. En été, c’est sous les arbres au bord de l’eau que les clients passent la journée.

Initialement paru sur Mixmag UK
Texte original : Dave Turner
Traduit de l'Anglais par M.C. Dapoigny

Next »
Loading...
Loading...