Search Show Menu
Home Latest News Menu
Listes

5 raisons de passer par Poble Espanyol profiter des plus gros line-ups techno du OFFSónar

Un lieu chargé d'histoire accueille les perles de la scène électronique

  • Contenu sponsorisé
  • 7 May 2018

Depuis plusieurs années déjà, Poble Espanyol, un havre de paix débordant d’histoire à deux pas de Barcelone, héberge quelques uns des meilleurs festivals de la ville. Loin de la fournaise urbaine, ce musée d'architecture à ciel ouvert, situé dans une closerie idyllique où nature et ruelles reflètent les influences culturelles du pays, fait perdre la notion du temps et offre le cadre parfait pour les folles soirées des nuits d'été.

Ce lieu de charme avec vue imprenable sur la ville accueillera du 14 au 17 juin - en parallèle du Sónar Festival - un nombre d’artistes ahurissant avec les meilleurs labels techno, du Detroit Love de Carl Craig à It’s All About The Music, en passant par Drumcode et le label de Nina Kraviz - ТРИП. Au-delà de son patrimoine historique inestimable, Poble Espanyol offre un cadre magique à la scène électronique, une atmosphère unique dans un décor privilégié. Voici 5 raisons de se rendre sur la colline de Montjuïc le mois prochain.

1
Detroit Love : le passé, le présent et l'avenir de la Detroit techno sur un plateau

En marge du Sónar festival, Poble Espanyol invite tout le gratin de la scène électronique mondiale. Parmi eux, un des maîtres du genre, Carl Craig, qui invitera des poids-lourds du genre pour son projet Detroit Love : toute une ribambelle de maestros qui perpétueront l'âme de la techno entre les murs du musée espagnol le 14 juin au monastère.

À commencer par Moodymann aka Kenny Dixon Jr, natif de Detroit à la house intemporelle, un pur produit de la capitale de la techno. Omar-S, autre référence du son de Detroit appartenant à la seconde vague et fondateur du label FXHE, incarne à lui seul l’héritage musical de ses prédécesseurs Derrick May, Jeff Mills et Craig. Octave One, la fratrie emblématique de la techno, principalement représentée par Lenny et Lawrence Burden, a aussi marqué l’histoire de la musique électronique avec le label 430 West, créé au début des années 90, qui sortira quelques monstres du genre dont 'Octivate', 'Keep Your Head Up' et 'Quahya'.

Kyle Hall aka le soleil de Detroit, un des dignes successeurs des pionniers de la techno : ayant grandi entre les figures de proue du genre, son oncle le pianiste jazz Roland Hanna et le hip hop, ce prodige de 26 ans manipule les styles et son héritage avec une aisance déconcertante. Un précoce qui n’a pas perdu de temps ; à 17 ans, l’artiste créait déjà son propre label Wild Oats. Autre génie précoce : Idriss D, qui commence à toucher les platines à 14 ans et se fait très vite une place sur la scène italienne. Il gère maintenant parmi les plus célèbres des maisons de disques du pays telles que Memento, Aloe et Db Artist Musique.

2
Un cadre bucolique chargé d'histoire qui surplombe Barcelone

Situé dans une des zones les plus charmantes de la ville, non loin des renommées Fontaines de Montjuïc, Poble Espanyol est un vrai joyau culturel réunissant architecture, artisanat, art contemporain et gastronomie traditionnelle. Un concentré d'histoire construit à l'occasion de l'Exposition Universelle de 1929, fait de 117 édifices grandeur nature exprimant la richesse et la diversité de la culture espagnole. Le village-musée représente 33 régions du pays, à découvrir en se perdant dans le dédale des ruelles. Vous pourrez y découvrir un quartier andalou typique, un fragment du chemin de Saint-Jacques de Compostelle et des habitations catalanes, avec en prime, vue sur la ville, loin du suffoque urbain dans un endroit verdoyant.

3
Trois lieux, trois scènes et autant d'atmosphères de caractère

La Carpa y Picnic, cet endroit spacieux, ouvert et polyvalent, est propice aux nombreux formats d'événements que peut accueillir le Poble Espanyol. Juste à côté du chapiteau se trouve l'aire de pique-nique, un open-air sous l'ombrage des grands arbres qui arborent le parc. Un endroit idéal pour les open-air chaleureux, un lieu où nature et musique se mêlent parfaitement.

La Plaza Mayor est l'espace le plus grand et le plus emblématique du Poble Espanyol; réplique de la place castillane de Riaza, à Ségovie, elle est idéale pour recevoir les plus grands DJs et performances audio-visuelles. DJ set, live, tournages, une reproduction historique certes, mais aussi l'un des espaces les plus convoité de Barcelone.

2000 El Monasterio, exemple typique d'architecture monastique romane, est composé d'une conjonction d'éléments provenant de différents monastères catalans et entouré de jardins avec des vues impressionnantes sur Barcelone. Il dispose d'une chapelle, d'un cloître, d'une salle de banquets, d'un jardin composé de sculptures offrant un cadre rempli de caché au regard intimiste, parfait pour recevoir les artistes les plus mystiques et enjôleurs.

4
Kölsch b2b Tiga : un b2b épique entre deux titans de la techno

Chez Mixmag, on affectionne tout particulièrement les back-to-back. Plus particulièrement quand il s'agit de la rencontre de deux pointures aux univers différents, comme l'irlando-danois Kölsch et le fantasque Tiga.

Le premier ne cesse de convaincre par la finesse de ses productions aussi puissantes que mélodieuses et sait attiser les foules avec un style bien à lui. Il a marqué les esprits avec des monstres dancefloor incontournables comme 'Loreley', 'Goldfish', 'Der Alte' et 'Opa'. Si vous n'avez pas vécu dans une grotte ces cinq dernières années vous avez sans doute écouté son LP 1977 sorti sur Kompakt en 2013. On se souvient encore de son set incroyable en octobre dernier, en live au deuxième étage de la Tour Eiffel.

Il partagera les platines avec une autre figure emblématique de la techno : le canadien Tiga. Un DJ qui prend goût pour la musique très jeune, suivant son père jusqu’à Goa en Inde où il se produisait dans les années 80 et arpente à son tour dans les années 90 les plus grands clubs de la métropole canadienne, initiant le public à l’acid house et à la culture rave. Le fondateur du label Turbo apprivoise la techno sous toutes ses formes, donnant à ses sets une variété surprenante. Rendez-vous le 14 juin à la Carpa & Picnic.

5
Un énorme takeover d’Innervisions sur 3 scènes


Le 17 juin, Poble Espanyol donne les commandes au label Innervisions qui prendra possession des trois espaces du village. Et c’est encore une ribambelle d’artistes de renoms qui clôturera les 4 jours de fêtes. Ben UFO, Dixon, Jamie xx, Avalon Emerson et Gerd Janson, Henrik Schwarz, Floating Points, Job Jobse, Âme, Alex From Tokyo, Red Axes, Solar, Mathew Jonson, Trikkk, Discodromo, Keope, Marcus Worgull et Willikens & Ivkovic.

Voilà une excellente raison de passer la nuit au musée.

Infos et billetterie sur le site officiel de Poble Espanyol.

Next »
Loading...
Loading...