Search Show Menu
Home Latest News Menu
Mag

Cracki Records fête ses 5 ans : retour en images sur une belle aventure

Un voyage visuel dans l'histoire du label français

  • Nora Djaouat
  • 15 December 2016

Lancé en 2011 par une bande de passionnés, Cracki Records a gagné au fil des années ses jalons de label défricheur et pointu - si bien qu’aujourd’hui il est difficile de passer à côté de l’anniversaire des 5 ans de la maison. Pour l’occasion, le label parisien a sorti la compilation Mémoires D’Elephants #2 sur laquelle se mélange brillamment indie et musiques électroniques.

Pour accompagner cet anniversaire, on a demandé aux deux fondateurs Donatien Cras de Belleval et François Kraft de fouiller leurs archives pour nous dénicher les images qui illustrent cette aventure, un voyage qui a commencé au lendemain d’une grande fête dans une usine d’Ivry sur Seine.

Salon d’été à Belleville

Donatien : Le salon d’été est un événement régulier qu’on fait chaque année, parfois deux fois par an sur les hauteurs de Belleville. Le dernier a eu lieu l’été dernier et on voulait en faire un à la rentrée, mais il a été interdit par la préfecture de police.

François : On le fait depuis le début du label en 2010 et c’est un des premiers événements qu’on a fait. On a commencé en mettant quelques chaises, des tables, en pleine rue, pour situer l’ambiance d’un salon en extérieur. Il y avait des divans, des jeux vidéo, à manger et à boire. Sur la première édition, il devait y avoir 150 personnes, puis 500 et lors des dernières plusieurs milliers de personnes. L’idée est de passer un après-midi détente avec à la fois des concerts, des performances, et aussi des expositions. Tout cela avec une programmation large : on commence l’aprèm avec des concerts pop et hip-hop puis on termine avec de la musique électronique la plupart du temps, ça peut être de la house comme de l’acid!

[Crédit photo: Daily Laurel]

La chapelle du Macki

Donatien : C’était au Macki 2015 où nous avions décidé de créer une chapelle pour que les gens puissent se marier. On a fait appel à des amis architectes et décorateurs pour obtenir ce beau résultat.

François : Le principe c’était que n’importe qui pouvait se marier dans la chapelle, en gros on leur donnait notre bénédiction du Macki. Il y a eu des moments assez particuliers, surtout quand des jeunes couples qui faisaient ça pour rire se rendaient compte que ce n’était pas si anodin de jurer fidélité pour toujours à son copain ou sa copine.

[Crédit photo: Laure Chichmanov]

Jared Wilson à l’Open Air de Vincennes

Donatien : C’est un open air qu’on a fait à Vincennes dans le bois en 2012. Jared Wilson, un DJ assez connu de Détroit, n’était pas programmé, mais il est venu avec les gars de La Source et il nous a demandé s’il pouvait jouer. On avait déjà préparé notre plateau, il y avait Kicks, Larcier, mais aussi les copains de la Mamies. Jared Wilson était à Paris à ce moment-là, il avait entendu parler de l’évent et il voulait absolument venir donc on l’a autorisé à jouer.

François : C’était assez rigolo car c’est lui qui s’est manifesté. Il était ravi, il y avait 3000 personnes en face de lui. C’était une journée un peu particulière, mi orageuse mi ensoleillée, la lumière était assez folle. Là encore, c’était un événement marquant, car on a encore eu des soucis avec la Mairie, cette fois-ci au niveau de la buvette. Et comme c’était un évent gratuit on n’a pas du tout pu le rentabiliser, ne serait-ce que pour la location de sono. Donc c’était vraiment avant tout pour le plaisir, et l’ambiance était au rendez-vous !

[Crédit photo: Laure Chichmanov]

Deuxième Cracki Party à Ivry

François : La deuxième Cracki Party s’est tenue à Ivry sur Seine dans une usine. C’était une fête très importante pour nous car il y a eu près de 1700 personnes. C’était notre premier événement de grande ampleur, et le lendemain on décidait de lancer notre label.

Donatien : Cette photo a été prise lors du set de closing de Marcelus. A l’époque ça devait être sa deuxième date à Paris, et maintenant il est résident au Trésor. Les gens s’amusaient encore au petit matin et pour marquer la fin de la soirée on a ouvert toutes les verrières pour que la lumière rentre tout en jetant des confettis sur tout le monde. C’était très beau !

Compilation Cracki Records 'Mémoires d’Elephants'

Donatien : On vient de sortir une compilation pour l’anniversaire du label. On y retrouve un peu tout le spectre du label, à savoir une couleur musicale la plus large possible. Ca va de la pop r’n’b de Ménage à Trois à la techno de Renart, en passant par la musique instrumentale de Lucien & The Kimono Orchestra.

François : Il y a plein de styles au sein du label et on voulait montrer tout ce qu’on a pu produire depuis 5 ans. Ça n’a pas été très facile pour nous à mettre en place, car il a fallu choisir entre une trentaine de sorties. Pour les 5 ans on est censé avoir un regard introspectif, tirer une sorte de bilan de ce qui a été fait. Il y a les morceaux forts qui ont beaucoup tourné, mais on a aussi voulu donner une petite vision du futur et de ce qu’on fait actuellement. Il y a donc également quelques exclusivités, comme un morceau de Voiron qui n’est jamais sorti et un extrait du futur album de Renart qu’on va sortir au printemps prochain. En mettant tout cela dans un double vinyle, on a essayé de faire ressortir la colonne vertébrale du label. Toutes ces sorties, sans les accoler, on ne se rend pas forcément compte du lien qu’elles ont en commun. Et là, en mettant 5 ans de production ensemble, on se rend compte qu’il y a quand même un pont qui se fait entre la techno de Renart et la folk de Schultz and Forever.

Pochette Disque: Lucien & The Kimono Orchestra

Donatien : C’est la pochette du disque de Lucien & The Kimono Orchestra qu’on vient de sortir en digital et dont on recevra le vinyle le 20 décembre, sur lequel il y aura d’ailleurs un remix de Mézigue. En choisissant cette pochette, on voulait mettre en avant un nouveau projet et montrer la relève de Cracki Records.

François : C’est le même graphiste qui a fait la pochette de Mémoires d’Elephants. C’est un exemple typique des collaborations qu’on peut faire. Donation et moi faisons la DA du label, on prend les choix esthétiques et artistiques ensemble mais on travaille avec plein d’amis autour. Et là en l’occurrence c’est Antoine Duruflé qui a également fait une pochette pour Eliott Litrowski.

Agar Agar

Donatien : C’est tout récent et c’est le projet qui marche le mieux pour nous actuellement. On les a signés il y a un an, et là on vient de sortir l’EP il y a 4/5 mois et ça va à toute vitesse. C’est une autre frange du label, une pop électronique un peu new wave, un style qu’on n’avait pas encore traité. C’est le projet dans lequel on croit le plus actuellement, qui a le plus de potentiel.

Le bureau de Cracki Records

François : On est tous passionnés de musique, c’est un peu notre leitmotiv d’être dans la recherche permanente. On a des goûts musicaux larges, donc on va digger dans les vieux vinyles, dans les vieux disques. Autant pour les écouter chez soi que pour les mixer en soirées. Et après il y a bien sûr le travail de diggin’ qu’on fait pour trouver de nouveaux artistes, on se déplace beaucoup sur des concerts. On a une soif permanente de découvertes."

Si l’heure est à l’introspection pour Cracki Records, nul doute que le futur sera prometteur pour le label, avec, on leur souhaite, un développement à l’international. En attendant, si vous voulez voir Cracki Records siffler ses 5 ans bougies, on vous conseille de ne pas louper la joyeuse fête prévue ce vendredi soir au Rex Club !

Load the next article...
Loading...
Loading...