Search Show Menu
Home Latest News Menu
Influences

Influences : le néo-romantisme de Len Faki

Le résident du Berghain nous confie ses sources d'inspiration

  • Clark Engelmann
  • 22 August 2017

Véritable institution de la techno allemande puis internationale, Len Faki est un nom qui évoque aussi bien la chaleur humide d'un Berghain survolté que le froid imparable et industriel de certaines de ses productions.

DJ et producteur hyperactif, résident au Berghain / Panorama Bar dès les débuts du club en 2004, fondateur du monumental label Figure et, depuis mai dernier de Figure Jams et du sous-label LF RMX. Cette structure sans but lucratif se concentre sur des edits qu'il compose pour ses sets. L'intégralité des bénéfices est reversée à l'association berlinoise Straßenkinder e.V., qui lutte contre la pauvreté infantile.

Avec quatre éléments importants dans sa vie en dehors des dancefloors fumants du monde entier, Len Faki nous fait part de sa fascination pour la haute-montagne ou encore de son goût immodéré pour les voyages. On y retrouve chez l'artiste une forme de néo-romantisme tout à fait allemand.

La montagne

La nature comme son exploration m'ont toujours plu. Chaque paysage possède des caractéristiques uniques et intéressantes, mais j'ai toujours préféré la montagne.

J'ai passé mon enfance dans un petit village près de Stuttgart, j'avais l'habitude des paysages vallonnés, mais c'était beaucoup plus tard que j'ai découvert la montagne pour la première fois ; un véritable coup de foudre. C'est tellement formidable de se trouver au sommet. Pouvoir apprécier la vue, l'air frais et le silence, le changement parfait par rapport à ma vie de tous les jours. La randonnée pédestre à travers d'impressionnants sommets me rappelle combien nous sommes petits, après je me peux me concentrer davantage sur ce qui est essentiel dans la vie.

Prendre des congés au cours de l'année est devenu un rituel primordial pour moi. Les Dolomites sont ma région préférée à visiter. D'après moi, c'est l'un des plus beaux endroits de la Terre et c'est le lieu idéal pour prendre du recul sur ce qui nous entoure, développer de nouvelles idées et être inspiré.

Voyager

En tant que DJ, être sur la route et voyager dans de nombreux pays différents toute l'année représente une part importante de ma vie. Même après toutes ces années, je suis resté curieux et j'attends toujours avec impatience les aventures et les situations imprévues qui surviennent quand on est en voyage. Ça demande souvent du temps mais aujourd'hui, beaucoup d'endroits me sont devenus familiers. D'une certaine façon, on peut même dire que mon sens du foyer a évolué ; ma base se trouve à Berlin ce qui ne m'empêche pas de me sentir chez moi dans plusieurs autres endroits. En fin de compte, ce qui importe c'est la façon dont votre coeur va créer des liens avec ces lieux. Je suis très influencé par la somme de toutes ces impressions de voyage. Certaines sont évidentes et vous pourriez vous-même les avoir expérimentées ; comme les répercussions positives de nouvelles rencontres, un grand club, un festival ou même des goûts et des odeurs que vous emportez avec vous. Mais c'est intéressant de noter que d'autres impressions sont inconscientes. Celles-là m'influencent autant qu'elles me façonnent, parfois sans que je le réalise tout de suite.

Tous les lieux dégagent une ambiance et une énergie spécifiques que vous absorbez et emportez avec vous.

Cela m'a interpellé quand je travaillais sur LF RMX ; je commençais à produire quelques idées de tracks sur la route, avec un casque et un ordinateur portable. A la fin, chaque morceau était étroitement lié à un endroit et à un moment spécifique.

À titre d'exemple : j'ai produit le Hardspace Mix de Black Patterns (ndlr : LF RMX 001 - DJ Bone) pendant des vacances au soleil alors que le Deepspace Mix de Deep In (ndlr : LF RMX 002 - Stephen Brown) a été conçu à Berlin pendant l'hiver. J'ai l'impression qu'on peut sentir ces influences dans les morceaux.

Le Cosmos

Penser à la taille inimaginable de l'univers m'a toujours inspiré ; petit, je regardais déjà les étoiles en me demandant ce qu'il pouvait bien y avoir au delà.

L'espace infini est fascinant, en comparaison nos petits travaux ont l'air bien dérisoires. Le cosmos est une "chose" tellement énorme, mystérieuse, inexplorée, qui offre des possibilités infinies de s'y perdre.

Je ne trouve pas préoccupant le fait que nous ne soyons qu'une minuscule partie de celui-ci. Au contraire, ça m'a toujours motivé de bien des façons - par exemple, de ne jamais abandonner.

La nostalgie

Nous connaissons tous la nostalgie. Ce sentiment est très subjectif car directement lié à nos propres souvenirs.

D'après moi, il existe une certaine forme de beauté formée à la fois par le mélange de nos expériences vécues et de la mélancolie. La nostalgie peut être perçue comme un écho de notre passé qui montrerait l'importance, passée ou présente, de certaines choses. Pour ma part, ce sentiment profond est primordial, c'est une vraie une source d'inspiration. J'ai connu les difficultés, les échecs et le succès pour devenir celui que je suis maintenant et pour pouvoir profiter de ces expériences.

Il ne s'agit pas d'être passéiste ou de rester accroché à ce qui a déjà été crée musicalement parlant - mais plutôt d'apprendre de cet héritage, d'en adapter certains aspects et de les utiliser de façon moderne - c'est ce que j'aime.

Découvrez le dernier remix de Len Faki sorti sur LF RMX ci-dessous.

Load the next article...
Loading...
Loading...