Search Show Menu
Home Latest News Menu
Influences

Influences : l'épopée romantique de Fuzzy Logic

De Mumbai à Marseille - la musique se nourrit d’amour.

  • Camille-Léonor Darthout
  • 14 June 2017

L’amour. Ce sentiment dont on ne peut percer le mystère. Ce sentiment d’une intensité électrisante et vivifiante. Ce même sentiment qui a poussé l’artiste Fuzzy Logic - aka Arfaaz - au delà des frontières de ses lointaines contrées qui l’ont vu naître : l’Inde.

Animé par une relation passionnelle avec sa belle française, le producteur fort d’une popularité notable dans son pays, décide de tout quitter pour donner une chance à sa relation. Une bifurcation radicale dans ses projets de vie, qui lui ont inspiré un nouvel EP «Mrs You».

4 titres fait de joie, d’amour, d’incertitudes, facteurs mêmes de son nouveau souffle artistique. Une déclaration house aérienne et mélodique qui retrace un périple houleux et affectif - de Mumbai à Marseille.

Crédit photo : Arfaaz Kagalwala aka @arfaaz

Shillong est une ville très appréciable sur les colline de Meghalaya, au Nord-Est de l’Inde. C’est là que nous nous sommes rencontrés, ma femme et moi. Ce mois de Novembre 2014, nous avons passé 9 jours à voyager, faire des randonnées et tomber amoureux. Cela devait être ses derniers jours dans le pays et elle s’était déjà préparée à remballer ses 6 ans de vie en Inde pour rentrer en France. Mais ce qui devait être notre première et ultime rencontre s’est révélé être le début de moultes péripéties vécues dès lors. Cet événement est le prémisse du morceau 'Mrs You' et de l’intégralité de l’EP inspiré de l’amour, du désir et de l’esprit d’aventure.

Crédit photo : Aman Mahajan aka @pic_aresque

L’histoire derrière le clip de 'Mrs You', tourné à Marseille. En juillet 2015, 6 mois après notre première rencontre à Shillong, j’ai fais un voyage à Marseille pour voir Justine et jouer pour quelques concerts en Europe. Mon pote et réalisateur, Aman Mahajan a décidé de me rejoindre pour nous filmer et raconter notre incroyable et réelle histoire d’amour au gré d’un clip vidéo. On a passé un tournage génial, à Marseille et en dehors de la ville, du Vieux Port jusqu’au Mucem en passant par les calanques, les rues de Cours Julien. Nous sommes ensuite allés à Paris et Amsterdam. J’ai été très touché d’avoir des amis aussi incroyables. Vous pouvez d’ailleurs voir cette vidéo ci-dessous.

Crédit photo: @shiftingframes

Le voyage a sans doute été ma plus importante source de créativité et d’inspiration. Justine et moi sommes tous les deux animés par une passion commune pour le voyage. Surtout quand il s’agit de moto ! Depuis notre premier jour à Shillong, on a eu l’occasion de réaliser pas mal de virées en moto entre Kerala, Rajasthan, Hampi et Goa. Il y a vraiment quelque chose avec le fait de se retrouver sur de grandes étendues goudronnées et d’être directement connectés avec les éléments environnants. Ça rend les excursions tellement plus excitantes qu’en voiture. Cette photo a été prise à Goa en Décembre 2015, lorsque nous étions en plein préparatif de notre mariage en petit comité - juste les amis proches et la famille.

Crédit photo: @shiftingframes

Une autre source d’inspiration est incontestablement la nature. Parce que je suis né garçon de la ville, mon coeur et mon âme ont toujours beaucoup de confort et d’apaisement dans les bras de mère nature. Ici, j’étais en train de prendre un cliché représentant tout la magnificence du paysage de Kerala et l’infinie liberté des oiseaux qui y circulent. Ce cliché a été prit lors d’un de nos nombreux périple à deux roues. La sensation d’être connectés à cette abondante source de vie m’a donné la force de combattre mes peurs et de croire en mes espérances, en ma créativité et ma joie de vivre qui trouvent leur chemin dans mon travail et me définissent comme un être humain.

Crédit photo: @shiftingframes

J’ai commencé à être attiré par l’art visuel après avoir rencontré ma femme, qui est gérante d'une galerie d’art en ligne. Ça m’a aidé à définir et redéfinir ma propre esthétique, en particulier lorsque ma créativité n’était pas au rendez-vous. Ici, nous étions en train de visiter une galerie qui venait d’ouvrir à Paris et l’exposition portait sur le travail de l’artiste coréen Lee Ufan. Je me souviens avoir été bouche-bé par la simplicité de son art de prime abord, qui se révèle contenir beaucoup plus de profondeur artistique une fois que l’on s’approche des oeuvres. Ça m’a poussé à rechercher cette même simplicité et profondeur dans la musique. L'habileté de créer quelque chose de simple et accessible, débordant cependant d’idées stratifiées et méticuleuses est un challenge excitant en tant qu’artiste.

Camille est rédactrice stagiaire à Mixmag France. Suivez-la sur Twitter.

Load the next article...
Loading...
Loading...