Search Show Menu
Home Latest News Menu
Guide

Le Rex Club fête ses 30 ans de musique électronique

La célébration de trois décennies de raves parisiennes commence cette semaine

  • Contenu sponsorisé
  • 23 January 2018

C'est au Rex Club, en mai 1988, qu'a lieu la première soirée acid house française, un sacré parti pris pour un établissement à la programmation jusqu'alors résolument rock. Un certain Laurent Garnier, jeune DJ fraîchement formé aux decks du légendaire Haçienda, viendra y mener la danse et lancera sa mythique résidence Wake Up, invitant avec lui tout le gratin de la scène internationale. Autour du club, un nouveau mouvement se cristallise ; la house explose en France.

Prêt à passer le cap historique de ses 30 ans de musique électronique cette année, le club des Grands Boulevards entend bien rendre à la scène électronique ses lettres de noblesse avec 12 mois de festivités d'une ampleur sans précédent : concerts inédits, tournée nationale et internationale, concourt de jeunes talents et programmation exceptionnelle sur l'année à la clef. Et ça commence dès cette semaine avec le lancement du festival "REXIST - Hors Les Murs" dans les lieux mythiques de la capitale et le premier épisode d'une série de projections de documentaires autour du concept CinéRexClub - 'Roots of a Raveolution'.

REXIST : des soirées "Hors les Murs" dans les lieux emblématiques de Paris

Avec REXIST, le temple électronique du boulevard Poissonière s'invite en dehors des sous-sols du Grand Rex : toute une série d'évènements mensuels "Hors Les Murs" dans l'enceinte de lieux iconiques de la ville de Paris, immédiatement suivis d'une after dans les règles au Rex Club. Chaque évènement invitera un DJ international, une figure importante de la scène française et un DJ de la scène montante.

Le concept REXIST est pour le club l'occasion de raconter comment au fil de trois décennies de lutte et de lobbying, le mouvement a pu passer du stade de résistance, de la clandestinité et de la méfiance des autorités à celui d'existence, pour enfin être reconnu comme pilier du paysage culturel français. Ça commence dès aujourd'hui mercredi 24 janvier avec la soirée d'ouverture dans un lieu inédit révélé le jour même avec le founding father of house Lil Louis, DJ Deep et Traumer. Le 9 février, ce sera Ben UFO, Rroxymore et Didier Allyne.

CinéRexClub - 'Roots of a Raveolution'

En parallèle des soirées célébrant 30 ans de musique électronique en France et dans le monde entier, le Rex Club donne un gros coup de projecteur sur les racines de la rave culture : vous voilà invités dans la majestueuse salle de cinéma du Grand Rex pour découvrir chaque mois un nouveau documentaire dédié à l'histoire de la culture rave. Le public y redécouvrira l'ambiance survoltée des premières nuits électroniques, cette vague de liberté sans précédent portée par la jeunesse des années 90, tous continents confondus. Chaque séance sera encadrée de débats avec les artistes, journalistes et réalisateurs qui ont vécu les débuts du mouvement.

Trois premières séances sont annoncées, les jeudi 25 janvier, 22 février et 22 mars. Pour la première projection, le thème n’est autre que la naissance de la House Music aux USA dans les ghettos gays et noirs de Chicago et de New York, avec au menu les films House went global et I was there when House took over the world. House was born. Le Rex Club invitera un grand DJ de chacune de ces deux villes pionnières pour des interventions. Le tout suivi des DJ sets de Marshall Jefferson et Tony Humphries au Club.

Les séances suivantes vous feront découvrir les héritages des plaques tournantes du clubbing que furent Ibiza et Manchester avec l'avant-premiere française du nouveau docu Manchester Keeps On Dancing réalisé par Javi Senz.

Infos et réservations sur le site officiel du Rex Club.

Next »
Loading...
Loading...