Search Show Menu
Home Latest News Menu
Magazine

Pourquoi ces Néerlandais s’envoient-t-ils de la drogue sur YouTube ?

Le collectif Drugslab joue la carte de la transparence pour mieux prévenir le jeune public

  • Thomas Andrei
  • 5 October 2017
« Read this article from the beginning

L’idée de l’émission, c’est de montrer comment prendre ces drogues en sécurité, plutôt ?

N : L’idée c’est d’abord : “on prend ces drogues comme ça vous n’avez pas à le faire.” (Rires). Mais si tu veux essayer, fais le en plus de la manière la plus sécurisée possible. On est là pour limiter les dégâts.

Des films comme Trainspotting ou Blow ont été accusés de rendre les drogues glamour. Vous n’avez pas peur de donner envie aux gens de prendre ces drogues ?

N : (Elle hésite). Tu sais, moi, j’étais vraiment anti-drogues dures. Quand j’avais 22 ans, un de mes meilleurs amis a pris de la MDMA. J’ai un peu paniqué, j’ai appelé ses parents, je faisais des recherches sur Internet. Finalement, un mois après, j’ai essayé aussi avec mon ex-copain. Il disait que c’était génial. Quand ton environnement t’y pousse, tu essaies. Je ne savais pas du tout ce que c’était ou ce que ça faisait à mon cerveau. Les gens n’ont pas besoin de nous pour essayer. Mais hier, dans la rue, des garçons me questionnaient sur l’héroïne hier et me parlaient aussi de salvia. Ils avaient vu ma vidéo dans laquelle je marchais dans la rue. On voit que je suis mal. J’étais bloquée. J’avai l’impression que j’étais bloquée au sol et c’était horrible. Je ne savais pas que ça faisait cet effet. Ce n’était vraiment pas une bonne expérience. Ensuite, j’ai eu l’impression de pouvoir comprendre les gens qui ont une psychose. J’ai cru que quelque chose était vraiment réel alors que d’autres ne pouvaient pas le voir. Bref, ces garçons m’ont dit qu’à cause de cette vidéo, ils ne prendraient jamais de salvia ! Alors qu’ils voulaient essayer.
M : On montre que certaines drogues ne sont pas si fun. On montre aussi les présentateurs en plein trip qui disent “c’est affreux”. On donne l’information.

Suite ci-dessous.

Next Page »
Loading...
Loading...