Search Show Menu
Home Latest News Menu
News

À La Rochelle, on célèbre l'afro-beat et l'afro-électro au festival Roscella Bay

House et techno au programme avec Folamour, Flabaire, Marcellus Pittman et Gilb'R

  • Camille-Léonor Darthout
  • 11 September 2017
À La Rochelle, on célèbre l'afro-beat et l'afro-électro au festival Roscella Bay

Roscella Bay festival est l'ultime brise d’air iodé qui vient balayer la nostalgie de la période estivale. Du 22 au 24 septembre au Vieux-Port de la Rochelle, l’événement qui prône des valeurs écologiques portera cette année la musique électro-africaine et la culture soundsystem au devant de la scène.

Initié en 2015 par une bande d’amis, le festival a toujours tenu à garder une atmosphère intimiste et un programmation plurilatérale. Du jazz à la techno, cette édition sera musicalement éclectique mais surtout influencée par des notes d’Outre-Méditerranée et d’Outre-Atlantique. Soundsystem et afro-électro sont ainsi les pièces maîtresses de son line-up cette année.

En première ligne, on retrouve le collectif suisse Alma Negra. Quatre amis de diverses origines - capverdiennes, portugaises ou encore espagnoles - qui utilisent la croisée des cultures comme base de leur projet musical, entre productions et DJ sets. Collectionneur à part entière, Victor Kiswell compte parmis ses pépites des genres peu commun, du Funk Coréen à la musique psychédélique Égyptienne. En plus d’être l’heureux détenteur d’un nombre de galettes aussi rares qu'improbables, Kiswell est aussi chercheur. Il a écrit de nombreux travaux sur le Monde Arabe, dont la musique influence inévitablement ses sets et ses attraits musicaux. Pour clôturer, le festival les percussions frénétiques et les rythmes afro-groove de la parisienne Tshegue viennent confirmer l’orientation résolument africaine de la programmation. Avec Nicolas Dacunha, Tshegue révolutionne depuis peu la scène électronique française en s’inspirant de ses influences congolaises et des beats claquant de la scène underground locale.

Côté soundsystem, Roscella bay est fort en propositions inattendues, comme par exemple le duo londonien Stagga & Magugu. Les Anglais combinent leurs attraits pour les sons jamaïcains, le rap et plusieurs langages pour initier un rap hors-norme intitulé Pidgin Rap, importé de la scène hip-hop nigérienne.

Pour découvrir le reste de la programmation, essentiellement house et techno avec un soupçon de rap, c’est par ici. Pour obtenir vos tickets, c’est par .

Camille est rédactrice free-lance à Mixmag France. Suivez-la sur Twitter.

Load the next article...
Loading...
Loading...