Search Show Menu
Home Latest News Menu
News

Amsterdam va bannir AirBnb de son centre-ville

La taxe de séjour va augmenter

  • La rédaction
  • 17 May 2018
Amsterdam va bannir AirBnb de son centre-ville

Pour protéger la qualité des conditions de vie des habitants, les autorités d’Amsterdam vont bannir les locations Airbnb de courte durée dans les quartiers les plus densément peuplés. Voilà qui risque de rendre les week-ends à Dam plus compliqués.

La taxe de séjour va également être augmentée, pour atteindre les 105 millions d’euros annuels d’ici 2022. Une initiative poussée par la coalition de quatre partis politiques, dont GoenLinks, D66 et le parti socialiste, qui espère remporter les prochaines élections.

Yvette Hofman du parti vert GroenLinks a déclaré : « Il est de notre devoir de nous assurer que la ville reste agréable à vivre pour tous les habitants. C’est un sujet cher aux résidents, qui se sont sentis submergés par un nombre grandissant de touristes, en partie à cause d’Airbnb et des hotels illégaux. Ils se sont plaints de ne plus connaître leurs voisins, et de l’omniprésence [du tourisme] au centre-ville. Il faut rétablir l’équilibre. »

Les guides touristiques seront également affectés : les bateaux-mouche devront obligatoirement s’amarrer à l’extérieur du centre-ville et tous ceux qui désirent organiser des visites à l’extérieur du Quartier Rouge vont devoir demander un permis.

À partir de l’année prochaine, les locations Airbnb ne pourront excéder 30 jours par an afin d’enrayer la montée des prix des loyers et la baisse du nombre de logements disponibles dans le centre historique de la ville. La capitale hollandaise est l’une des destinations les plus prisées de la plateforme Airbnb.

Un mois à peine après l’ouverture de la ligne directe Eurostar Londres-Amsterdam, reste à voir si ces mesures seront efficaces et permettront d’enrayer la « Disneyfication » du centre-ville décriée par les locaux.

[Via: Independet.ie]

Load the next article...
Loading...
Loading...