Search Show Menu
Home Latest News Menu
News

Aux Etats-Unis, les activistes new-yorkais se mobilisent contre la Loi Cabaret

« Cette loi n’a plus aucune raison d’être dans notre ville… »

  • Harrison Williams
  • 3 April 2017
Aux Etats-Unis, les activistes new-yorkais se mobilisent contre la Loi Cabaret

Une pétition lancée par le Dance Liberation Network et l’artiste new-yorkais Coalition veut faire annuler la loi Cabaret, qui interdit les rassemblements de plus de trois danseurs dans un espace dépourvu de licence.

Instaurée en 1926 pour restreindre l’affluence des clubs jazz afro-américains, aussi surnommée la « no dancing law », déclarait également que trois musiciens maximum seulement pouvaient jouer ensemble. Ce second élément de la loi a été révoqué, mais la première partie est toujours en vigueur, et au cours des années 90, le maire de New York Rudy Giuliani a utilisé la loi pour fermer de nombreux clubs dépourvus de licence.

De nos jours la loi Cabaret est toujours appliquée et ce malgré ses origines racistes. Il est en outre très compliqué pour lieux de la vie nocturne de pouvoir obtenir une nouvelle licence.

La pétition lancée par Dance Liberation Network et Coalition explique pourquoi cette loi obsolète devrait être annulée : « Nous sommes convaincus que la Loi Cabaret criminalise l’acte de danser sans apporter de mesures améliorant la sécurité ou la qualité de vie des citoyens. Tous les bars et restaurant new-yorkais sont déjà réprimés par une multitude de restrictions sonores, sécuritaires et anti-incendie qui garantissent un environnement sûr pour la clientèle et une cohabitation sereine avec leur voisinage. »

Le 30 mars, Dance Liberation Network a tenu l'évènement « Let NYC Dance », une réunion de sensibilisation au Town Hall du Market Hotel de New York pour s’opposer à la loi (voire flyer ci-dessous).

Retrouvez la pétition complète ici.

Initialement publié sur Mixmag US.

Load the next article...
Loading...
Loading...