Search Show Menu
Home Latest News Menu
Video Blog

Ce reportage explore la naissance du mouvement new beat en Belgique

La frénésie de la scène belge des 80's

  • La rédaction
  • 28 February 2018
Ce reportage explore la naissance du mouvement new beat en Belgique

Film du réalisateur belge Jozef Devillé sorti en 2012, The Sound of Belgium retrace l’histoire de la scène belge, berceau important de la culture électronique en Europe. Vous pouvez désormais (re)découvrir les débuts de la montée de l’EBM, du new beat, de la house et de la techno dans des lieux mythiques comme le Boccacio Life à l’aide d’archives et interviews des figures de l’époque, hébergé en ce moment sur le site de Boiler Room.

Le documentaire nous emmène sur les traces du Popcorn : chaque dimanche, les fêtards belges, hollandais, français et allemands se retrouvent pour danser au rythme de la soul, du jazz et du blues, où les 45 tours sont joués à 33 avec le pitch à +8. Le morceau 'A Split Second' de Flesh fait partie de ses titres iconiques. Il est considéré par certains comme le premier du mouvement new beat.

On replonge dans l'univers du Boccaccio Life, à l’extérieur duquel de nombreux clients étaient prêts à attendre jusqu’à trois heures. Fouler le dancefloor du Boccaccio à l’époque, c’est faire l’expérience d’une ambiance extraordinaire où les barrières sociales ont complètement disparu. Des DJ légendaires comme Eric Beysens ou Olivier Pieters animent ses nuits.

C’est à la fin des années 80 que le new beat explose en Belgique. Un mouvement qui brise les codes, mêlant pop culture et new wave sur un rythme effréné. La danse devient l'échappatoire d'une nouvelle génération, le mouvement se répand dans un climat d'insécurité et de conflits internationaux.

Dès sa sortie, le reportage a rencontré un franc succès auprès de plusieurs festivals et à la télévision belge : au festival international du film de Flandre-Gand, au Red Bull Elektropolis Special Vangram Awardet, au Festival international du film documentaire d’Amsterdam et en 2013, à l’Ensor du meilleur documentaire. Il donne la parole à de nombreux DJs, disquaires et producteurs qui ont marqué l’histoire de la musique électronique en Europe des années 50 à la fin des années 80 comme Lou Deprijck, l’un des DJs du Popcorn Gilbert Govaert, Eddy Declercq et le collectionneur Keb Darge.

Load the next article...
Loading...
Loading...