Search Show Menu
Home Latest News Menu
News

De jeunes iraniennes arrêtées pour avoir dansé sur Instagram

« Elles se sont confessées à la télévision »

  • La Rédaction
  • 12 July 2018
De jeunes iraniennes arrêtées pour avoir dansé sur Instagram

Les autorités iraniennes continuent de renforcer la censure sur les réseaux sociaux, cette fois auprès de femmes qui dansaient sur Instagram. Ces dernières ont été arrêtées et publiquement humiliées à la télévision.

Selon le magazine anglais Dazed, quatre femmes ont été arrêtées la semaine dernière : elles avaient posté des vidéos de danse sur Instagram. Dans ce pays du Moyen-Orient, il est illégal pour une femme de danser ou d’être vue publiquement sans porter le hijab.

Jusqu'ici, une seule femme a été officiellement et publiquement nommée : une gymnaste de 17 ans appelée Maedeh Hojabri. Elle aurait confessé ses crimes à la télévision aux côtés des autres interpellées. Selon plusieurs témoignages, ces confessions auraient cependant été forcées.

Au cours de sa prise de parole, la jeune femme affirme qu’elle n’a jamais voulu attirer l’attention lorsqu’elle dansait et qu’elle n’est qu’une simple gymnaste : « Je ne voulais pas attirer l’attention. J’ai quelques followers et ces vidéos leur étaient destinées. Je n’avais pas l’intention d’encourager d’autres personnes à faire la même chose. Je ne travaille avec aucune équipe, je n’ai reçu aucune indication. Je fais juste de la gymnastique ».

Ces arrestations ont provoqué une vague de soutien en faveur des danseuses sur les réseaux sociaux ; beaucoup sont des Iraniennes. Celles-ci postent des vidéos de danse accompagnées de hashtags de soutien, comme « #danser_n’est_pas_un_crime ».

Le blogueur Hossein Ronaghi a commenté la situation auprès de la BBC : « Si vous dites à qui que ce soit - de n’importe quel pays - que des jeunes femmes de 17 ou 18 ans ont été arrêtées parce qu’elles dansaient et que les charges d’indécences s’étendent à leur beauté, alors que des violeurs d’enfants ou autre sont en liberté, ils rigoleraient ! Parce que pour eux, ce n’est pas concevable ».

Load the next article...
Loading...
Loading...