Search Show Menu
Home Latest News Menu
News

Carl Craig et son concept ​Detroit Love débarquent à Paris avec Moodymann, Octave One, Omar-S et Bambounou

Folies techno au Dock Pullman

  • La Rédaction
  • 7 June 2018
Carl Craig et son concept ​Detroit Love débarquent à Paris avec Moodymann, Octave One, Omar-S et Bambounou

« Detroit » rime avec « Love ». Parce que Detroit est la terre promise de la techno avec un grand T. Parce que Detroit est la ville natale de Carl Craig. Parce que Detroit Love compte parmi les labels les plus influents de l'histoire de la musique électronique avec des artistes tous plus incroyables les un que les autres. Et parce qu'on aime autant la techno que Carl Craig et tous les artistes signés sur Detroit Love. Alors quand une nouvelle date française de Detroit Love est annoncée à Paris, c’est comme un mélange Coca-Mentos dans notre petit cœur : c’est effervescent, ça mousse puis ça explose.

Le 16 juin prochain, l’immense complexe des Dock Pullman de Saint-Denis (capacité de 5 000 personnes) accueillera un marathon techno qui s’annonce mémorable, organisé par la Rafinerie. Depuis 2014, Detroit Love est un projet global de soirées itinérantes et un label - fondé par Carl Craig, pionnier de la techno de Detroit à l’origine de la maison Planet E, fondé en 1991. Un concept qui porte les origines de la musique de Detroit au delà de ces frontières et crée une dimension de partage et de fraternité entre artistes partageant le même héritage.

8 artistes du label - dont son grand patron - se relaieront ainsi derrière les decks, tandis qu’un Parisien sera lui aussi invité par le label pour représenter la scène française. Et ce n’est autre que Bambounou, qui vient tout juste de sortir son EP Parametr Perkusja sur le label de Don't DJ, DISK Records après trois ans d’absence, qui portera le drapeau français.

Du côté de Detroit, on retrouve Octave One. En créant le label 430 West au début des années 90, le groupe des frères Burden Lenny et Lawrence devient l’instigateur de la scène vague techno. Ils se produiront en live sur la scène du Dock Pullman.

Justement issu de cette seconde vague, on retrouve Stacey Pullen, qui avait inauguré le projet Detroit Love avec un mix de 16-tracks. Le producteur actif sur la scène depuis le début des années 90, a grandi sous l'aile de Derrick May ou encore de Kevin Saunderson et devient au fil de ses tournées internationales, celui qu’on nomme aujourd’hui « l’innovateur de la techno ».

Moodymann, aussi bien connu sous son vrai nom Kenny Dixon Jr, débute sa carrière en tant que résident du club Outcast Motorcycle Club. Et comme quoi la techno et la house ne sont pas issues de deux mondes différents, c’est en jouant des tracks de ce dernier genre que l’artiste commence à servir sur la scène. En 1997, son excellent album Silentintroduction sorti sur Planet E devient viral et fait vibrer plus d'un public, particulièrement en France.

Autre producteur qui viendra rappeler à Paris que house et techno font bon ménage, Omar S a longtemps cultivé le mystère autour de ses morceaux et de son identité : il commence à produire en white label, c’est à dire en pressant des vinyles indépendamment. En parallèle, il monte FXHE Records presque entièrement dédié à ses productions ou celle de ses amis - de Detroit évidemment.

En attendant cette rétrospective d'anthologie, quoi de mieux qu’une situation pleine de love de Carl Craig pour conclure : « L’amour, c’est ce que je ressens pour ma ville, Detroit. Detroit Love c’est ma façon de diffuser cet amour, un amour pour la musique de cette ville, pour mon héritage et pour ce que je suis en tant que producteur et artiste. Mon amour pour Detroit est mon inspiration, mon inspiration est Detroit Love »

Découvrez la programmation de la soirée Detroit Love du 16 juin au Dock Pullman de Saint-Denis ci-dessous ou par ici.

Crédits :

Texte : Camille-Léonor Darthout
Photo en une : Carl Craig by Pierre Emmanuel Rastoin, DR

Load the next article...
Loading...
Loading...