Search Show Menu
Home Latest News Menu
News

DGTL Amsterdam : bientôt un festival complètement vert ?

Le festival hollandais mise sur l’écologie

  • Marie-Charlotte Dapoigny
  • 28 March 2017
DGTL Amsterdam : bientôt un festival complètement vert ?

DGTL Amsterdam a dévoilé ses nouveaux engagements pour devenir un festival 100% écolo. Depuis sa création en 2012, l’événement a mis en avant plusieurs initiatives durables et affirme à chaque édition sa volonté d'éveiller les consciences du public aux conséquences de la pollution et du changement climatique.

L’année dernière, le festival avait choisi de réduire son empreinte carbone en devenant complètement végétarien - ses stands ne servent donc déjà plus de viandes. Le site complet est alimenté par les énergies renouvelables : les déchets plastiques sont immédiatement recyclés sur le site pour créer de nouveaux produits, et l’urine des festivaliers est utilisée comme engrais pour les jardins locaux. Des initiatives qui font partie du projet de développement durable lancé par le programme ‘Revolution’ du festival amstellodamois.

Cette année, DGTL veut aller encore plus loin et inciter aux comportements écologiques avec la mise en place d’une nouvelle «eco coin», la première monnaie écolo. En participant à divers projets et ateliers verts sur place, les festivaliers seront récompensés avec ces pièces qui ouvrent accès à des repas gratuits, de la musique à télécharger, des produits exclusifs, réductions et à une zone secrète.

Le festival veut offrir une transparence complète quant à l’utilisation des ressources sur son site, avec un « Material Flow Index » qui permettra au public de consulter la liste intégrale des matériaux utilisés ainsi que leur recyclage. Des « Resource Collection Points » (RCPs) remplaceront les poubelles habituelles.

Un nouveau pas conséquent pour DGTL vers son but, à terme, d’atteindre une économie complètement circulaire. Une attitude exemplaire et on espère, une source d’inspiration pour les festivals internationaux qui ont encore du chemin à faire pour diminuer leur empreinte écologique.

Photos: DGTL 2016, DR.

Marie-Charlotte est rédactrice web pour Mixmag France, suivez la sur Twitter.

Load the next article...
Loading...
Loading...