Search Show Menu
Home Latest News Menu
News

Berlin Atonal invite la crème de l'avant-garde techno dans une ancienne centrale thermique de la RDA

Le festival vient de dévoiler une seconde vague de nom pour son line-up

  • La Rédaction
  • 6 July 2018
Berlin Atonal invite la crème de l'avant-garde techno dans une ancienne centrale thermique de la RDA

On vous dévoilait au début du mois de juin la première vague d’artistes à l’affiche du festival Berlin Atonal. Ce rendez-vous défricheur par excellence a été relancé en 2013 par le fondateur du Tresor après avoir prospéré entre 1982 et 1990 dans les entrailles du Kraftwerk, l'immense cathédrale de béton du quartier de Mitte qui abrite Tresor et l'OHM. Chaque année la festival propose, au-delà de premières mondiales de nouveaux shows live, tout un versant dédié aux arts visuels et aux expérimentations hybrides contemporaines.

Fidèle à lui même, Atonal annonce une nouvelle édition pointue – cependant moins techno que l'an passé – pour laisser place aux beats breakés de la musique anglo-saxonne. On retrouve ainsi le producteur basé à Berlin Objekt, qui prospère en pressant ses premiers EPs en white label. Une techno dansante inspirée du UK Garage. Djrum, prince du Jungle récemment passé derrière le desk du LAB LDN, s’ajoute également au line-up de Berlin Atonal.

Le producteur anglais Batu, étudiant en musique à l’Université Bath Spa et protégé du label Dnuos Ytivil, porte l’héritage du dancefloor britannique au devant de la scène du Berlin Atonal au gré de ses influences jungle, grime et dubstep. À l’instar de de ce dernier, le nantais Simo Cell affilié à la musique de Bristol signe ses premiers EPs sur Dnuos Yvitil ou encore Fragil Musique. Il se produira en b2b avec le producteur du Honduras Low Jack, désormais domicilié à Paris.

Le Berlin Atonal se tiendra du 22 au 26 août 2018 au Kraftwerk. Toute la programmation par ici. Revivez le live de Djrum au Lab LDN ci-dessous.

Load the next article...
Loading...
Loading...