Search Show Menu
Home Latest News Menu
News

Une collection de 80 000 vinyles cherche nouveau preneur

La plus grande collection de vinyles d'Australie est devenue orpheline

  • La Rédaction
  • 19 June 2018
Une collection de 80 000 vinyles cherche nouveau preneur

Après avoir accumulé pas moins de 80 000 vinyles en 50 ans, le défunt collectionneur Ken Perkins laisse derrière lui la plus grande collection d’Australie - une discothèque démesurée désormais à saisir.

La collection a été léguée à sa fille Natalie Perkins. À l'héritière incombe désormais la tâche de faire le tri sur les étagères de son père. La fille du collectionneur aurait été vite dépassée par ces archives musicales monumentales.

Elle aurait donc appelé l’expert en antiquités Dr. Daryl Sparkes pour l’aider à gérer le problème. L’intégralité de la collection n’a pas encore été estimée mais un bon nombre de vinyles, incluant des pièces rares datant de 78 et tirées en moins de 100 exemplaires, pourraient bien valoir une petite fortune.

En pleine évaluation de la collection, Sparkes a précisé à ABC Gold Coast : « Il faut observer chaque pièce au cas par cas et les évaluer en fonction de leur qualité mais aussi de leur rareté pour pouvoir définir un prix ». Il précise : « il y a du jazz, il y a du blues, il y a de la surf music, il y a du rock des années 50 et tous les collectionneurs ne sont pas attirés par ça. Il serait de ce fait plus simple de revendre la collection par section et non pièce par pièce ». En ce qui concerne le temps nécessaire pour évaluer l’intégralité de la collection, le spécialiste affirme qu’il lui faudra bien six ans et demi pour arriver à bout du lot qui remplit un stade de baseball.

Si diviser la collection pourrait faciliter la vente de la collection, Madame Perkins pense que son héritage possède une importance à la fois culturelle et historique et qu’il serait bien de trouver un moyen de garder celle-ci en une seule pièce.

« Une institution devrait s’emparer de la collection comme d’un trésor national », a-t-elle confié à ABC News. Toujours dans l’attente d’un acheteur, la jeune femme a créé un compte Instagram dédié à la collection de son père intitulé The Ken Perkins Collection.

Load the next article...
Loading...
Loading...