Search Show Menu
Home Latest News Menu
News

La techno sud-Africaine débarque à Paris avec les soirées Gqomunion

Rendez-vous le 1er décembre à l’international pour la première soirée

  • Camille-Léonor Darthout
  • 23 November 2017
La techno sud-Africaine débarque à Paris avec les soirées Gqomunion

Ville côtière de l’Afrique Du Sud au Sud-Ouest de Johannesburg, Durban est connue comme capitale du surf sud-africain et point de rencontre entre l’Orient et l’Occident. Depuis quelques années, elle est également la Terre-Mère d’une tendance émergente de la musique électronique qui s’impose à l'échelle internationale : le gqom.

Né dans les townships de la ville, les quartiers très pauvres, ce mouvement musical est un mélange de percussions fortes, marquées et répétitives, enrobées de sonorités traditionnelles africaines, instruments et chants zulu. C’est de là que le ‘gqom’, qui signifie ‘percussions’ en zulu, tire son nom. Porté par des artistes originaires d’Afrique du Sud comme DJ Lag, Black Coffee ou le duo Black Motion, qui ont livré une performance live ahurissante au Lab London cette année, le mouvement est aujourd’hui reconnu à travers le monde et fait des émules chez les artistes européens.

C’est de ce constat et de cette progression fulgurante qu’émerge le concept des soirées Gqomunion, célébration du gqom dans la capitale française en invitant ses principaux acteurs, venus en grande partie d’Afrique du Sud mais aussi d’Europe. Sur le dancefloor de l’International, dans le 11ème arrondissement de Paris, trois artistes se relaieront pour offrir une première édition à entrée libre, de 23:30 à 6 heures du matin.

Dernière signature du label Nowadays Records sur lesquels on retrouve les talentueux Fakear et Hugo LX, Sebastien Forrester s’est converti au gqom il y a deux ans en découvrant Rudeboyz. En pleine préparation d’un album prévu pour 2018, le producteur se consacre désormais pleinement à la scène de Durban. Lui aussi tombé amoureux du mouvement, le belge DJ Leblanc prépare pour Gqomunion #1 un DJ set empli de sonorités d’Afrique du Sud, pays qui suscite son intérêt depuis plusieurs années désormais. Enfin, AMZO, le percussionniste de Frànçois and The Atlas Mountains qui sortait un album ce début d’année, a été initié au genre par Sebastien Forrester l’an passé et s’inspire désormais de ces sonorités, entre électronique et musique tribale.

La première soirée Gqomunion #1 aura lieu le 1er Décembre de 23:30 à 6h au bar-club l’International situé 5, Rue Morret dans le 11ème arrondissement de Paris. Entrée libre, plus d’informations par ici. Pour en savoir plus sur le gqom, redécouvrez notre enquête spéciale sur la scène underground de Durban.

Load the next article...
Loading...
Loading...