Search Show Menu
Home Latest News Menu
News

Le MaMa festival met la découverte musicale à l'honneur entre Pigalle et Montmartre

Entre conférences, découvertes et performances, 120 artistes répondent présents en 2017

  • La rédaction
  • 26 September 2017
Le MaMa festival met la découverte musicale à l'honneur entre Pigalle et Montmartre

Lancé en 2010, le MaMa festival est l'événement français à ne pas manquer, célébrant sa vision d'une scène musicale aussi riche que variée. Il fait naturellement la part-belle à la scène électronique nationale et internationale. En tout, ce ne sont pas moins de 140 conférences, concerts et showcases qui prendront place dans une dizaine de salles de la zone Nord-Ouest de Paris, entre le 9ème et le 18ème arrondissement. Du 18 au 20 octobre, l’événement propose un véritable parcours à la découverte d’artistes, de nouveaux genres et d’établissements qui font vivre la scène musicale parisienne.

Cette année encore, la France est largement représentée. On retrouve ainsi l’électro planante et instrumentale du caennais Superpoze, qui avait marqué son grand retour en février 2017 avec la sortie de son deuxième album For The We Living sur Combien Mille Records, le label qu’il a fondé avec deux amis alors qu’il n’était encore qu’étudiant. Ou le projet contemporain de Low Jack, débarqué du Honduras pour s’installer à Paris, avec ses sets qui naviguent entre techno dansante et intonations expérimentales.

Afin de rapprocher les acteurs de l’industrie et favoriser les rencontres dans l'écosystème musical, le MaMa hisse la découverte au statut de principe fondateur, pour son public comme pour les acteurs du festival. Parmi les invités, de nombreux artistes internationaux et des projets musicaux innovants sur la scène parisienne. C’est le cas de l’artiste DJ Lag, le jeune producteur sud-africain qui porte la culture de son pays jusque dans la capitale française avec le gqom, un style musical tout droit débarqué des townships de Durban aux beats percutants et aux mélodies dépaysantes. Meute, la fanfare ambulante allemande composée d’une dizaine d’artistes spécialisée dans la reprise de morceaux techno populaires, se produira également au MaMa. Un groupe qui s’est déjà fait remarquer sur les réseaux sociaux avec leur cover du morceau ‘A Man With A Red Face’ de Laurent Garnier dans les rues de Madrid.

Pour accueillir ces performances, les établissements fidèles au MaMa comme le Carmen, La Machine du Moulin Rouge, La Boule Noire et de nombreuses autres salles emblématiques du quartier sont cette année rejointes par deux nouvelles recrues : les Folie’s Pigalle, ancien théâtre italien qui accueillait auparavant les afters du Pigallion ainsi que le Lycée J.Decour, qui offre pour l'occasion sa Chapelle et son Théâtre au MaMa, afin d'accueillir des concerts entre ses orgues et ses vitraux.

Pour connaître toute la programmation du MaMa festival, du 18 au 20 octobre dans les quartiers de Pigalle et Montmartre, c’est par ici. Retrouvez la performance de Superpoze dans le LAB LA ci-dessous.

Load the next article...
Loading...
Loading...