Search Show Menu
Home Latest News Menu
Premières

Première : les hybridations future beat de Kuna Maze

Vous aimez Flying Lotus ? Alors vous aimerez Kuna Maze.

  • Nora Djaouat
  • 15 June 2017
Première : les hybridations future beat de Kuna Maze

La scène beatmaking de Los Angeles a beaucoup influencé les bedroom producers français. Chez Kuna Maze, beatmaker découvert en 2015 avec l’EP 'Tricky Part', on ressent notamment l’influence de Flying Lotus, dans sa manière habile de mélanger les textures sonores pour créer des morceaux hybrides, à la croisée des genres. Ce premier EP lui permettait de se distinguer dans une scène en pleine effervescence, notamment grâce à un titre repéré par les amateurs de futur beat : «Syth». Depuis, le producteur a continué son chemin - toujours chez Cascade Records - , et dévoile aujourd’hui son troisième EP intitulé 'Gum', disponible ci-dessous en avant-première.

Pour l’occasion, on lui a posé quelques questions :

Peux-tu nous parler de ton parcours musical?

J'ai commencé la musique quand j'étais gamin (7 ans), par la trompette, dans une petite école de musique. Après le lycée je suis entré au conservatoire de Lyon en jazz, puis au conservatoire de Chambéry, toujours en jazz (où j'ai d'ailleurs rencontré Nikitch qui est présent sur l'EP). Au même moment j'ai commencé à produire quelques trucs avec le sampleur que j'avais acheté à l'époque, puis sur mon ordi et j'ai pris goût à la production. Des potes m'ont donné l'opportunité de me produire en live à ce moment-là et ça m'a encouragé à continuer dans ce sens. Depuis je ne me suis pas arrêté et j'ai produit entre autres 2 EP chez Cascade records, 'Gum' sera le troisième.

Quand as-tu commencé à t'intéresser aux musiques électroniques ? Avec quels artistes ?

Je pense que c'était après le lycée, même si j'écoutais quelques trucs avant. À la base j'écoutais surtout beaucoup de hip-hop, de jazz, de soul et un jour on m'a fait écouter Samiyam, ça m'a scotché, je trouvais ses beats tellement puissants. De là j'ai commencé à creuser, j'ai découvert Flying Lotus, (qui a été une grosse inspiration pour moi au début) les gars de Low end theory et Brainfeeder,... Ils m'ont donné envie d'aller explorer les autres facettes de la musique électronique que ce soit la footwork, la post-dubstep anglaise ou l'expérimentale des pionniers comme Suzanne Ciani ou Raymond scott.

Quelles sont tes inspirations ?

Elles sont diverses, je suis moins focus sur un truc en particulier que lorsque j'ai commencé à produire. C'est plus une somme de trucs. L'environnement joue beaucoup je trouve aussi pour moi. J'ai récemment déménagé à Bruxelles et je ne produis pas de la même manière depuis que je suis ici, la lumière est différente, l'architecture, la pièce dans laquelle je produis, je trouve que tout ça joue sur ma production, mon inspiration. C'est un peu comme le Feng Shui je pense, même si je ne suis pas vraiment là dedans; forcément ton environnement a un impact sur toi. D'ailleurs ça a été prouvé que l'architecture et l'urbanisme ont un réel impact sur la culture et son développement, je trouve ça super intéressant. Après en ce moment je réécoute les vieux trucs d'Actress, Airhead, ce genre de choses, Jonwayne aussi beaucoup, pas mal de Brokenbeat et de jazz aussi. Je pense que musicalement c'est ce qui m'inspire en ce moment.

Quelle a été la réflexion autour de cet EP ?

J'ai plus essayé de suivre un mood, une couleur qui me plaisait, et d'être cohérent plutôt que de suivre une véritable réflexion dans cet EP. Je me suis aussi plus intéressé à la "pop", je ne viens pas du tout de là à la base, mais je trouve que les hybridations sont intéressantes, détourner certaines choses, notamment les suites d'accords, les cadences, pour les amener sur quelque chose de plus "beat", les faire sonner différemment... Je pense que j'avais envie aussi de partir dans quelque chose d'un peu plus électronique et dynamique par rapport aux EPs précédents, mais tout ça s'est fait tout seul sans que j’aie vraiment à y réfléchir.

Envisages-tu de travailler avec des chanteurs ?

Oui j'y pense beaucoup, mais j'aimerais bien trouver quelqu'un avec qui je suis sur la même longueur d'onde musicalement et qui apporte son univers musical aussi. Je n’ai pas envie de juste diriger un chanteur ou une chanteuse, j'aimerais trouver quelqu'un avec qui ça se fasse naturellement. Je suis ouvert à la collaboration, si des chanteurs lisent ces lignes...

'Gum' sortira ce vendredi 16 juin au format vinyle et digital.

Tracklist
1.
Sloppy Thing
2. Ditherer
3. Gum
4. Stage Whisperer
5. 3 am
6. Gum (Nikitch remix)

Load the next article...
Loading...
Loading...