Search Show Menu
Home Latest News Menu
News

Quelqu’un a piraté une fréquence radio policière pour passer ‘Fuck Tha Police’ de NWA

Ainsi qu’un titre de Rage Against the Machine

  • La rédaction
  • 10 January 2018
Quelqu’un a piraté une fréquence radio policière pour passer ‘Fuck Tha Police’ de NWA

Un Néo-Zélandais a illégalement piraté la fréquence utilisée par la police pour passer le légendaire titre hip-hop ‘Fuck Tha Police’ de NWA, forçant les autorités locales à écouter le morceau dans l’exercice de leurs fonctions.

Le titre sorti en 1988 est célèbre pour ses paroles visant les violences policières. Jusqu’à présent, au moins deux versions de ‘Fuck Tha Police’ et un morceau de Rage Against The Machine sont passés sur la fréquence utilisée par les forces de l’ordre à Otago, Nouvelle-Zélande.

L’inspecteur Kelvin Lloyd s’est confié au journal local Otage Daily Times sur la situation. Selon lui, cet acte de piratage représente un danger pour la population. « Il ne fait aucun doute que si ça continue comme ça, cela entraînera un délai de réponse lors d’une urgence. Toute interférence avec une radio de la police constitue un risque à la sécurité publique, et quiconque pris sur le fait pourra faire face à une amende pour nuisance criminelle et jusqu’à un an d’emprisonnement. »

Selon l’inspecteur Lloyd, aucune radio ne manque à l’inventaire de la police municipale, indiquant que l’émission pirate vient d’une personne étrangère au service.

Ce n’est pas la première fois qu’un farceur s’est ainsi moqué de la police en Nouvelle Zélande. En août dernier la fréquence de la police avait été interrompue par des cris de cochons (en anglais « pig » désigne la « flicaille », ndlr).

Load the next article...
Loading...
Loading...