Search Show Menu
Home Latest News Menu
News

’Satisfaction’ : le meme qui fait trembler le gouvernement russe

L’incroyable résistance des internautes face à la répression

  • Marie-Charlotte Dapoigny
  • 26 January 2018
’Satisfaction’ : le meme qui fait trembler le gouvernement russe

Sorti il y a plus de 15 ans, le clip de ’Satisfaction’ fait à nouveaux les gros titres de la presse internationale, et cette fois pour de bonnes raisons : un groupe de cadets des transports aériens russes a posté une vidéo parodique il y a de ça quelques semaines. Leur acte, anodin en apparence, a soulevé un mouvement de solidarité d’envergure nationale - un symbole d’espoir et de triomphe de la masse sur un système politique répressif et liberticide.

Quand l’Italien Benny Benassi sort le clip de ‘Satisfaction’ en 2002, une parodie des clips musicaux et de l’érotisme dans la pub, les amoureux du bon goût grincent un peu des dents. Femmes à moitié nues en tenue de chantier raccourcies, marteau piqueur et gros plan sur poitrines et bouches entrouvertes, tous les ressorts bien craignos que peu osent encore sortir à notre époque (à part peut-être Spinnin’). Pour s’amuser un peu, les cadets de l'air russes ont rejoué le clip dans leur dortoir avec un casting 100% masculin, en slip, bretelles et casquette de pilote - poses suggestives à la clef. Il font ça avec les outils du bord : un balais, du spray nettoyant et un fer à repasser.

Le clip devient viral, relayé sur les plateaux de télévisions nationales, rediffusé à plusieurs millions de spectateurs. La presse russe s’enflamme, des “experts” interviennent : “Je vois là une expression évidente d’homosexualité”, explique une femme vêtue d’une blouse blanche face caméra, présentée comme sexologue sur la chaîne d’info 24/7.

En réponse, les internautes russes déversent un flot de clips en ligne en soutien aux cadets. Le hashtag #Satisfaction enflamme la toile. Les étudiants du pays, toutes disciplines confondues, y vont de leur propre vidéos : issus de la construction, des médecins urgentistes, agriculteurs, jockeys, comédiens, des infirmières, même l’équipe féminine nationale de biathlon s’y met, ainsi qu’une équipe de natation ukrainienne, qui filme le sien sous l’eau. Les autres générations ne sont pas en reste, à l'exemple de ces retraitées de St Petersbourg dans leur HLM. Tous contiennent un message de soutien, souvent en uniforme.

Avec ces clips tous plus provocants les uns que les autres et venus de toutes les strates de la société, le peuple russe nous rappelle ainsi que leur pays n’est certainement pas aussi conservateur et homophobe que leur gouvernement veut le faire croire. Le château de cartes de Putin, cette image bien polie d’une Russie qui chérit ses valeurs traditionnelles a pris un sacré coup dans l’aile.

Dans un pays où l’homophobie est institutionnelle, en dépit des sentences encourues pour le simple fait de manifester ou faire l”apologie de l’homosexualité”, ce mouvement de résistance populaire a pris une ampleur inattendue, divisant l’irrévérence des premiers fautifs en un feu d'artifice de mini chorégraphies homo-érotiques, à l’exécution plus ou moins bien soignée. Un élan remarquable dans un pays aux prises avec un violent mouvement anti-gay depuis plusieurs années. On n’aurait jamais pensé dire ça un jour, mais voilà : Long live #Satisfaction.

Load the next article...
Loading...
Loading...