Search Show Menu
Home Latest News Menu
News

La technologie Pioneer permet désormais de rémunérer les artistes dont les morceaux sont joués durant un set

Le logiciel KUVO peut identifier les tracks en temps réel

  • La rédaction
  • 25 October 2017
La technologie Pioneer permet désormais de rémunérer les artistes dont les morceaux sont joués durant un set

Grâce à la collaboration entre Pioneer et l’organisation canadienne SOCAN, la Société de Compositeurs, d’Auteurs et de Musiciens du Canada, les artistes se verront désormais convenablement payer leur royalties pour les morceaux joué lors de DJ sets. Intitulée KUVO, la nouvelle technologie de Pioneer utilise SOCAN comme lieu d’accueil de metadata transmise à partir du matériel Pioneer.

Elle relaie et identifie en direct les informations des tracks incorporés aux sets. Cette fonctionnalité permettrait donc à SOCAN de verser les royalties aux artistes propriétaires des morceaux qui ne disposaient jusqu'alors pas de dispositif de rémunération efficace.

« Les DJs sollicitent bien plus de musique en un seul show qu’une majorité d’autres performances musicales, mais il est quasiment impossible pour eux de soumettre des sets lists précises de la musique qu’ils utilisent dans leurs shows », explique Kit Wheeler, le vice-président du département de distribution de Socan.

Le club de Toronto CODA sera le premier à utiliser et implanter la technologie KUVO. « Pendant des années nous n’étions pas satisfaits du système mis en place, sachant que toutes les licences que nous payons ne revenaient pas en main propre aux artistes à l’origine de la musique jouée lors de nos soirées et de nos événements », ajoute le propriétaire du CODA Joel Smye. « Désormais, grâce à cette technologie, l’utilisation d’un seul dispositif nous assure que les licences musicales que nous payons depuis toujours iront aux bonnes personnes ». Un dispositif qui, on l'imagine, pourrait bientôt faire des émules en Europe.

Load the next article...
Loading...
Loading...