Search Show Menu
Home Latest News Menu
Magazine

Happy birthday GTA : les 20 tracks pour mentir, duper et voler

La meilleure soundtrack de jeu vidéo au monde

  • La rédaction
  • 9 November 2017

1997 était plutôt un bon cru, non ? Titanic nous brisait le cœur tout en devenant le plus gros blockbuster de l’histoire, Batman & Robin devenait le film le plus merdique de tous les temps, Mike Tyson déchirait l’oreille d’Evander Holyfield en plein match de boxe et la Nintendo 64 sortait. Une année mouvementée s’il en est. Et bien que la N64 allait envoyer du lourd avec Super Mario Kart et The Legend Of Zelda: Ocarina Of Time, c’est une autre sortie majeure au rayon jeux vidéo qui marquera non seulement l’année, mais aussi l’industrie du jeu vidéo et du divertissement à tout jamais.

Grand Theft Auto. Ouais, Grand Theft Auto.

Ce jeu vidéo hyper-violent, massivement sadique et irrésistiblement addictif a donné naissance à une toute nouvelle génération de gamers : une qui fait fi des précautions et prend un malin plaisir à foncer sur les piétons. OK, on ne dit pas que c’est cool, ni qu’il faudrait appliquer ces pratiques dans la vie de tous les jours, mais dans le contexte de Grand Theft Auto, c’était quand même bien rigolo. Ce qui a commencé comme un jeu de conduite avec vue en plan est finalement devenu Rockstar Games et s'est imposé comme l’une des forces majeures de la culture populaire. Les deux premiers jeux ont provoqué un scandale énorme dès leur sortie, fortement condamnée par la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne pour sa violence extrême. Le Brésil l’a même banni.

Mais c’est bien ce qui a contribué à son énorme succès. L’aspect tabou et le contenu choquant ont fait gonfler les ventes, et à ce jour, la franchise a vendu plus de 250 millions de copies, ce qui en fait le quatrième jeu vidéo le plus vendu de l’histoire. Grand Theft Auto III est passé à la vitesse supérieure avec un environnement 3D immersif et pour cette période, Liberty City (basé sur New York) est devenu le refuge de toute une génération. Grand Theft Auto: Vice City puis San Andreas ont suivi, portant l’univers du jeu vers de nouveaux sommets. Si vous vouliez jouer selon les règles, vous le pouviez. En même temps, si l’envie vous en prenait, vous pouviez sortir de votre caisse, frapper un flic avec une batte de baseball et vous enfuir, c’était aussi permis. Soyons honnête, c’était même encouragé.

Grand Theft Auto IV et V étaient les versions nouvelles générations et l’univers GTA avait alors atteint des hauteurs vertigineuses. Le jeu est extraordinaire, les personnages magnifiques et la musique, eh bien, nous y voilà.

Les stations de radio de Grand Theft Auto sont peut-être tout aussi aussi iconiques, si ce n’est encore plus légendaires que le jeu lui-même. Chaque épisode apportait son lot de stations de radio et chaque radio possédait sa propre sélection de morceaux - et quand on dit morceaux - on veut dire par là classiques monstrueux. Alors que GTA arrive à la fin de son adolescence et aura 20 ans cette année, nous rendons hommage aux meilleures stations, présentateurs et balades du jeu. Voici 20 de nos titres préférés, mais en tout franchise, ce fut l’une des listes les plus difficiles à composer. Chaque station est tout simplement ÉNORME.

Rendez-vous au sixième épisode.

GTA 2

Voice Box ‘Computer Lust’ (Lithium FM)

Commençons par le commencement. Ou presque. Le premier GTA n’avait pas de présentateur et toute la musique était créditée à des groupes fictifs (cela dit, en mettant le disque du jeu dans un lecteur CD on pouvait écouter la soundtrack complète, ce qui était assez sympa). Mais non, c’est bien GTA 2 qui a amené les présentateurs radios et les mixes qui feront tout l’attrait du jeu pour les mélomanes. Qui se souvient de la dame à la voix de crécelle qui hurlait en japonais sur Funari FM, le DJ schizophrène et le pionnier de la drum ’n’ bass Moving Shadow ? Mais c’est ‘Computer Lust’ par le producteur de fiction Voice Box sur Lithium FM qui nous ravissait à chaque écoute, un morceau house jazzy, deep qu’on ne s’étonnerait pas de retrouver en 12’’ sur un label fusion du milieu des années 90.

GTA III

Debbie Harry ‘Hush Hush’ (Flashback FM)

Flashback FM, la première destination pour l’Italo, la pop et les classiques sur Liberty City. Environ six morceaux en rotation régulière, tous issus de Scarface. Ça veut bien entendu dire tubes de Giorgio Moroder, et notre choix se porte sur cette petite pépite de Debbie Harry (de Blondie) chargée de synthés délicieux. ‘Hush Hush’

GTA III

Calyx ‘Quagmire’ (MSXFM)

MSXFM était LA meilleure station. Sérieusement. Pour beaucoup de gamers, GTA III était une première introduction à la franchise, les deux premiers n’ayant pas reçu le niveau de publicité des suivants. L’évolution vers les graphismes 3D et l’apparition des prostituées en ont aussi fait le plus controversé à l’époque. Mais dieu merci il y avait plein d’autres choses à faire, comme foncer à toute blinde dans les rues au volant d'une Banshee sur les bombes drum ’n’ bass de la station MSXFM, une représentation plus vraie que nature des stations pirates de Londres. Big up MC Codebreaker.

GTA: Vice City

Kool & The Gang ’Summer Madness’ (Fever FM)

Au moment de la sortie de GTA: Vice City, la franchise était déjà un mastodonte. Michael Jackson était sur la soundtrack, bordel. Mais rien ne bat la douceur de Kool & The Gang - ‘Summer Madness’, d’autant plus quand vous tentez ce stunt bonus de taré sur une PCJ-6000.

Suite ci-dessous.

Next Page »
Loading...
Loading...