Search Show Menu
Home Latest News Menu
Mag

GTA After Hours, le terrain de jeu dance music où on devient un baron de la nuit

Le futur est là

  • Funster
  • 28 August 2018

On sait tous que l'industrie musicale est immense. C’est une économie titanesque, et la dance music est un des genres les plus populaires et profitables au monde. On a vu les plus bankable comme Calvin Harris ou deadmau5 engranger plus de 50 millions par an. L’underground a également captivé l’imagination, les cœurs et les pieds de fans aux quatre coins du monde.

Mais vous savez quoi ? Ce n’est rien, comparé à l’industrie du jeu vidéo. Si vous pensez que les raves et les plateformes de streaming forment le haut du panier, voyez un peu : en 2017, l’industrie musicale américaine a enregistré environ 9 milliards de dollars de revenu. Plutôt impressionnant, hein ? Eh bien les jeux vidéos ont amassé plus de 37 milliards de profits la même année, et ce n’est que le marché US. Dans le monde, les profits avoisinent les 110 milliards de dollars.

Les interactions entre la musique électronique et les jeux vidéo sont nombreuses, comme la bande-originale de Hudson Mohawke pour Watch Dogs 2 et la composition ahurissante de Soichi Terada pour Ape Escape. Qui peut oublier quand Burial samplait des sons de Metal Gear Solid 2 dans ‘Archangel’ et ‘Distant Lights’ ? La liste continue, bien sûr, mais s’il y a bien une franchise qui s’est installée au sommet depuis deux décennies, c’est bien Grand Theft Auto.


Ces trois mots devraient immédiatement vous frapper de nostalgie. Que vous ayez grandi en suppliant votre maman de vous laisser jouer en dépit de son interdiction aux moins de 18 ans, passé des heures à traverser Vice City en long, en large et en travers en écoutant Maurice Chavez parler des sujets les plus absurdes sur VCPR, ou que vous soyez encore un joueur irréductible, GTA fait désormais bien partie de la pop culture.

Même si vous n’avez jamais joué à GTA, il y a 99.9% de chances que vous en ayez entendu parler et il est fort probable que vous puissiez même expliquer très précisément de quoi il s’agit. Initialement sorti en 1997 par Rockstar Games, c’était un des premiers jeux à porter la violence extrême et des thèmes adultes sur console. Bien sûr il y avait alors déjà des jeux comme Doom et Mortal Kombat, pleins de sang et de tripes, mais avec des monstres des gurus de karate bien fictifs. GTA prenait place dans une ville et vous pouviez tuer des gens. Bien entendu, ça a causé quelques remous.

Ces remous se sont vite transformés en dynamique, la dynamique en hype et la hype en légende. GTA est désormais une des franchises de jeux vidéo les mieux vendues au monde et sa relation avec la musique électronique en particulier a été pour le moins fructueuse. Ses stations de radio, à Los Santos, Liberty City ou ailleurs, ont toujours représenté les franges les plus pointues de la musique électronique.


Quand la franchise a célébré son 20e anniversaire l’an passé, nous avons sélectionné quelques uns des meilleurs tracks playlistés sur ses stations, et nous sommes confrontés à une tâche bien ardue. La richesse de la sélection dance music est sans égale, extrêmement vaste et GTA V a placé la barre encore plus haut.

Des chaînes comme Soulwax FM, FlyLo FM et Worldwide FM animées par 2ManyDJs, Flying Lotus et Gilles Peterson respectivement ont apporté le meilleur de la musique électronique à l’édition la plus expansive de la série. Soulwax avec des bangers électro savoureux signés Tiga et Daniel Avery, FlyLo entre étrange et merveilleux avec des galettes signées DJ Rashad, Machinedrum et Aphex Twin, alors que Peterson jouait de la fibre soul avec des titres de Cashmere Cat, Swindle et Mala.

Mais comment pousser le plus gros jeu avec la meilleure bande-son encore plus loin ? La solution se nomme GTA Online, l’extension sans fin qui permet aux utilisateurs de prolonger leur expérience du jeu une fois qu’ils ont complété l’intrigue principale, un exploit à part entière qui ajoute généralement un jour ou deux de gameplay à la dernière édition.

Vous pouvez commander des jetpacks, conduire des bolides dans des courses effrénées, prendre part à des casses ou choisir d’éclater les autres joueurs dans un deathmatch en équipe. Mais maintenant, vous pouvez faire ce que les fans ont réclamé à corps et à cri des années durant et c’est encore plus splendide que ce qu’on avait imaginé : acheter et diriger des nightclubs.

La mise à jour GTA Online: After Hours est une des plus grosses additions à l’univers de Los Santos. Si vous êtes fan de musique électronique et amateur du jeu, il est bien difficile de ne pas frétiller d’excitation. En bref, vous pouvez désormais acheter votre propre club, lui choisir un nom, une décoration, des lumières et booker des DJs. Et ce n’est rien en comparaison de ce qui vous attend une fois que vous franchissez la porte.

Acheter votre club aux côtés de votre partenaire et légende du jeu Gay Tony n’est que la première étape. Vous pouvez choisir de rendre votre espace aussi glamour et VIP que les mastodontes de Las Vegas, ou vous pouvez opter pour un décor dépouillé, gris et industriel comme les entrailles du Berghain. L’installation lumineuse peut être tape-à-l’œil et extravagante, ou minimaliste et pulsée. L’entrée peut être gratuite ou s’élever jusqu'à 100$.

Le niveau de customisation est dès le départ impressionnant, mais l’aspect le plus passionnant est bien entendu la musique. On peut choisir entre quatre DJs résidents, et pas n’importe lesquels. Ce sont parmi les plus réputés au monde : Solomun, Tale Of Us, Dixon et The Black Madonna.

Ivan Pavlovich de Rockstar Games a supervisé la musique du jeu ces 15 dernières années et choisir quatre des DJs les plus en vue de la planète – dont trois ont fait la couverture du magazine Mixmag – n’était pas dû au hasard. Comme pour toutes les décisions musicales de Rockstar, le processus est le produit d’une logique implacable.

« Je pense que ce qui est beau avec la techno c’est que même si le genre est prépondérant en ce moment, elle sera toujours underground », a dit Pavlovich. « Dans le jeu, chaque set des quatre DJs représente une facette différente de la culture dance music et ce qui est magique, c’est qu’il sont tous complètement uniques. Je pense qu’on est toujours restés du côté de l’underground et les DJs que nous avons choisis sont fermement ancrés dans cette culture underground, c’est ce qu’on adore ».

Le premier DJ que vous rencontrez est Solomun, fondateur de Diynamic et un des DJs les plus populaires au monde. Comme pour tous les DJs du jeu, une fois que vous les bookez, il faut aller les chercher à l’aéroport. De là, on entre dans une mini mission et tout va de l’absurde au plus ridicule.

« On a pris l’avion pour aller au QG de Rockstar à New York, où ils ont toute une panoplie d’outils technologiques qui permettent de transférer n’importe quel individu dans l’univers de GTA et de créer leur double digital », nous a raconté Solomun. « Là-dedans, ils vous mettent dans cette combinaison noire couverte de petit points blancs et ils allument des caméras qui suivent vos moindres mouvements. »

La mission de Solomun est particulièrement amusante ; son pilote s’est endormi après avoir consommé trop de somnifères, et personne ne peut faire atterrir le jet privé supposé l’amener à l’aéroport. Dans la vraie vie, ce serait sans doute un scénario des plus terrifiants, mais on est bien dans GTA et Big Sol est là pour « presser quelques boutons » et faire atterrir l’avion lui-même. Toutes les voix et les manières des DJs ont été dûment enregistrées. Les voir parler avec le langage corporel qui leur est propre dans ces situations est assez spécial, pour ne pas dire surréaliste.

Sans spoiler trop de détails de la mission, chaque DJ à sa propre séquence et son intrigue complexe avant d’entrer dans l’enceinte du club, et il est évident qu’ils se sont tous prêtés au jeu ou ont été eux-mêmes de grands fans de GTA. Pour Tale Of Us, c'était les deux.

« On a tous les deux beaucoup joué quand on était plus jeunes, et on y joue encore de temps en temps, Carmine en particulier », raconte Matteo. « C’est un de ces jeux qui permettent aux gens de vivre leurs fantasmes de grosses voitures, d’argent, de pouvoir et d’opportunités infinies. Rockstar a toujours été à la pointe en matière de narration, ce qui veut dire qu’on peut s’identifier aux personnages du jeu, même si leur vie est barrée et extrême comparée à la nôtre. »

Pour The Black Madonna, le sentiment est similaire. Elle nous a raconté que son amour pour GTA remonte à sa pratique du jeu dès sa sortie.

« Quand je suis devenue une DJ professionnelle, mon jeu a vraiment pris un coup dans l’aile car je cumulais un boulot à temps plein et les tournées. Ce n’est que récemment que j’ai pu m’y remettre car mon mari adore les jeux vidéo. Il m’a remise dans le bain et j’essaie de me remettre à niveau pour éviter de me taper la honte. Il adore quand je joue avec lui. Maintenant que je me remets à GTA, on s’amuse énormément. »

Dans le club et une fois derrière les platines, chaque DJ a son propre set rempli d’exclus et de tracks qu'on les entendrait jouer en club. En plus de booker les DJs pour votre club, en amenant des nouveaux talents, vous boostez la popularité de votre salle. Par exemple, Tale Of Us s’est attaché à proposer quelque chose de complètement unique, du jamais vu dans l’histoire du gaming ou de la musique électronique.

« Après de nombreuses heures de réflexion et de temps passé en studio ensemble, on a décidé qu’il s’agissait d’une opportunité incroyable de présenter un album complet, fait de 18 titres exclusifs », a expliqué Tale Of Us. « Le jeu atteindra une audience énorme pour nous, donc la meilleure manière d’exprimer qui nous sommes et ce que nous faisons est de le faire avec nos propres sons. »

Et c'est comme ça qu'un tout nouvel album de Tale Of Us a vu le jour. Il n’est pas sorti sur leur label Afterlife, n'a pas été annoncé dans les gros titres de la presse spécialisée, mais directement par l’intermédiaire du nightclub d’un jeu vidéo. Une nouvelle étape sans précédent dans la manière dont nous consommons de la musique et dans l'expérience du jeu.

Solomun a aussi profité de cette opportunité pour effacer les frontières entre la vie réelle et l’univers de GTA en sortant le 100e titre de son label Diynamic avec une vidéo intégralement enregistrée dans le jeu. Regardez un peu les images de ‘Customer Is King’ et vous verrez le personnage de Solomun faire ses course et livrer des colis.

Si quelqu’un vous avait dit il y a quelques années qu’en 2018 Solomun et Tale Of Us sortiraient d’énormes projets via Grand Theft Auto, l’auriez-vous cru ? Sans doute pas.

En plus de cette sélection de projets inédits, une nouvelle station de radio a été ajoutée à l’expérience GTA Online, nommée Los Santos Underground. Elle accompagne parfaitement les nouveaux sets des DJs et leurs sélections. Une fois que tous les DJs ont été ajoutés au jeu, on peut écouter leurs sets en continu. Donc si jamais vous vous lassez de Soulwax FM, vous pouvez vous faire les dents sur cette nouvelle chaîne 100% dance music.

Chaque DJ a tout l’équipement qu’il·elle aurait à disposition en club IRL. Dans le DJ booth Solomun a un Pioneer DJM-2000 avec un petit écran au milieu, Dixon a son rotary, Tale Of Us deux ordinateurs portables avec Traktor et The Black Madonna son Allen & Heath. Leur tour managers et leurs riders sont les mêmes que dans la vraie vie.

« Le souci du détail est incroyable », a dit The Black Madonna. « Il ont reproduit ma coiffure à la perfection. Quand j’ai vu les premières images sur Internet, j’ai pris une capture d’écran et je l’ai envoyée à ma maman qui ne s’y connait rien en jeux vidéo. Je lui ai dit ‘Hé maman, qu’est ce que tu penses de cette photo de moi ? » et elle a répondu ‘Joli.’ On a bien ri. J’ai dit ‘Regarde d’un peu plus près’ et elle m’a fait ‘Qu’est ce que je suis censée chercher ?’ Elle ne comprenait pas, j’ai dû lui expliquer qu’il s’agissait d’un jeu. »

Leurs pas de danse, leurs vêtements, la manière dont ils marchent, parlent et bougent est certes reproduite à l’identique, mais Rockstar n’a jamais fait les choses à moitié. Le géant a toujours été à la pointe du jeu immersif et des dernières avancées technologiques.

Ce n’est donc pas une surprise qu’en choisissant de se plonger dans l’expérience du nightclub dans le jeu, le choix se soit naturellement porté sur les plus grands DJs.

Plus que jamais, Rockstar nous a offert un vrai aperçu du futur des possibilités dans l’univers du jeu. C’est une vraie partie de plaisir de conduire à toute vitesse sur l’autoroute avec Dixon sur le siège arrière, mais tout aussi amusant d’imaginer le boss d’Innervisions revêtu d’un costume à capture de mouvement pour produire tout cela. C’est fou, quand on y pense.

La sortie d’un nouvel album, une vidéo exclusive et une expérience du gaming inédite en un seul coup et le meilleur, c’est qu’on a le sentiment que ce n’est que le commencement. Rockstar va sortir Red Dead Redemption 2 avant que l’on puisse savourer un nouveau GTA, mais maintenant qu’on a vu l’étendue des possibles dans un add-on, on peut dormir sur nos deux oreilles.

« Place au disco », s'exclame The Black Madonna dans le jeu après avoir cogné un officier de police. Faites nous confiance, c’est l’endroit le plus cool sur Terre.

Funster est Digital Editor à Mixmag et a passé 24 heures IRL dans son nightclub sans aller une seule fois aux toilettes, suivez le sur Twitter.

Pour plus d’information sur Grand Theft Auto Online: After Hours, c’est par ici.



Next »
Loading...
Loading...