Search Menu
Home Latest News Menu

In Session : The Black Madonna

Un nouveau mix par la meilleure DJ de l'année

  • Mixmag Crew
  • 6 January 2017
« Read this article from the beginning

Ayant grandi dans le Kentucky, c’est en 1997 que Stamper s’est penchée sur les méthodes de DJing. En arrivant à Chicago, elle a commencé à apprendre. « Oh, je poursuivais tous mes héros, clairement » ajoute-t-elle. « Lorsque j’étais à Chicago, Paul Johnson était mon DJ préféré. J’étais consciente du nombre de stars qui vivaient dans cette ville - j’aimais Derrick Carter, j’aimais DJ Heather, j’aimais Boo Williams, Terry Mullan… ces personnes que je voulais imiter au Kentucky ».

C’est à ce moment que son voyage vers le DJing a commencé et, toutes ces années d’acharnement ont fini par payer. Elle a débuté dans le célèbre Smart Bar en 2012 en utilisant une approche un peu décalée. Elle a invité des DJs hétéros, gays et trans pour les résidences du club. Elle a également créé une soirée gay et a lancé DAPHNE, une série de workshops, conférences et soirées dans le club pendant le Women’s History Month. Elle est aujourd’hui la directrice créative du club et continue à le décrire comme sa maison, qu’elle vive à Chi-Town ou ailleurs.

En partageant la scène avec Derrick Carter et Frankie Knuckles pendant sa résidence au Smart Bar, elle s’est perfectionnée et a réussi à lier spanky house, rolling techno et deviant disco. Son style optimiste a attisé la curiosité des promoteurs du monde entier et depuis, elle retourne les clubs de Paris à Chicago jusqu’à Amsterdam ou Berlin. Aujourd’hui, ses sets ont la réputation d’être si joyeux qu’on ne voit jamais personne froncer les sourcils sur le dancefloor.

N’oublions pas que Maria est également une incroyable productrice. Les diggers que vous êtes connaissent quasiment toutes ses productions : excursions exubérantes sur Argot ou exercices vibrants et tonifiants via Stripped & Chewed, pour n’en citer que quelques uns. Elle a également sorti des 12’’ sur The Nite Owl Dinner et Home Taping Is Killing Music; sa discographie est parfaitement adaptée à toute personne qui cherche quelque chose de brillant à se mettre sous la dent. Son track He Is The Voice I Hear a été inscrit dans le Top 100 des sons de 2016 et son premier album sortira très bientôt.

Nous aimons The Black Madonna et son dernier mix était indispensable à la collection de Mixmag. Pour notre première session de l’année, nous avons senti que nous devions le présenter au monde entier. Nous voulons commencer 2017 avec une abondance d’espoir, d’amour et de musique. Attendez-vous à des morceaux de Peggy Gou, Matrixxman et Donato Dozzy, et préparez-vous à tomber amoureux de Marea Stamper (encore une fois).

We still believe.

Load the next article
Loading...
Loading...