Search Menu
Home Latest News Menu
News

Dans la tourmente, Jeremy Underground s’excuse et jouera gratuitement pour l’organisateur Abstrakt

Les bénéfices seront reversés à un organisme de charité

  • La rédaction
  • 14 September 2017
Dans la tourmente, Jeremy Underground s’excuse et jouera gratuitement pour l’organisateur Abstrakt

La communauté s’est enflammée hier à la suite des révélations de l’organisateur écossais Abstrakt : le selector house du moment, Jeremy Underground leur aurait fait perdre plusieurs centaines d’euros en bookings d’hôtels de luxe, les forçant finalement à annuler sa venue. Pis encore, l’agent de l’artiste Lionel Marciano de l’agence Real Tone leur aurait alors envoyé de multiples messages de menace d’une agressivité rare. On retient l’impressionnant « I’m going to bite you… And believe me you are going to loose blood ». Dégoûté par la réaction de l’agent, Abstrakt décide de publier l’histoire complète sur sa page Facebook, agrémentée de captures d’écran des messages reçus. Outrage s’ensuit naturellement.

La réponse officielle de Jeremy Underground, effacée depuis, ne se fait pas attendre. Mais problème : elle est maladroite, et si elle met bien en lumière des problèmes de communication entre l’agent, l’artiste et l’organisation, elle tente principalement de justifier ses exigences de confort : « Three nights in Edinburgh, I want a nice hotel with a cool gym and a spa, because it’s raining outside, and I wanna relax during those two weeks filled with 7 gigs. Because I love the gym and a good sauna, yes. […] Now, just a reminder that I’ve been touring non-stop since 2010. What if one of you were traveling abroad every weekend. Wouldn’t you wanna stay in nice hotels after seven years? »

L’agence de booking RT-Agency s’est elle aussi exprimée sur ses réseaux sociaux, présentant ses excuses pour le ton et le langage utilisé, tout en accusant l’organisateur d’annulation frauduleuse et de non règlement des frais au jour du booking.

Les commentaires des fans fusent, et les problèmes éthiques sont bien entendu soulevés. Est-il légitime pour un DJ d’exercer de telles pressions sur les petits organisateurs qui peinent à s’en sortir ? N’est-ce pas là signer l’arrêt de mort de la scène alternative ? Comble de l’ironie pour un DJ dont le nom de scène contient bien le mot « underground ».

Victime de harcèlement, le DJ a dû fermer ses comptes Facebook et Twitter dans la journée d’hier. C’est l’organisation d’Abstrakt qui a posté une nouvelle annonce officielle en début d’après-midi, déclarant qu’il leur avait envoyé ses excuses personnelles, les a remboursés intégralement pour leurs frais et jouera pour eux gratuitement sur une prochaine soirée. Les bénéfices de la soirée de ce week-end seront reversés intégralement à l’association caritative Shelter. Faisant allusion à la marée d'insultes et de menaces reçues par Jeremy Underground, Abstrakt incite désormais les fans au calme et au respect.

Load the next article
Loading...
Loading...