Search Menu
Home Latest News Menu
News

Banksy devient une marque déposée pour mettre fin à la commercialisation de produits dérivés

La goutte d’eau qui fait déborder le vase

  • Sarah Pince
  • 8 March 2019
Banksy devient une marque déposée pour mettre fin à la commercialisation de produits dérivés

Banksy a toujours refusé ses droits d’auteur, renonçant par là aux profits monstrueux de la revente de ses œuvres. Et le monde de l’art en profite allègrement, entre spéculation, copies et détournements en tous genres. Mais trop, c’est trop : face au merchandising éhonté d’un petit musée italien, l’artiste a décidé de déposer sa marque.

Le street artist a porté plainte fin 2018 contre un musée municipal de Milan, pour avoir commercialisé des produits – agendas, mugs et cartes postales variées – représentant ses pochoirs sans son consentement. Le quotidien italien Il Giorno indique que le musée devra retirer ces produits dérivés de la boutique.

L’exposition « The Art of Banksy. A Visual Protest », montée par le musée milanais à partir d’œuvres prêtées par des collectionneurs, fait partie d’une série d’expositions menées sans autorisation de l’artiste. Les graffs de Banksy se sont ainsi retrouvées exposés en décembre à Madrid et l’été Moscou. Des récupérations commerciales qui agacent Banksy.

Un musée parisien décide quant à lui de représenter le travail de l’artiste à sa juste valeur. Le Musée du graffiti, sauvé fin 2018 grâce à un don de Banksy alors qu’il menaçait de fermer ses portes, organise une rétrospective des pochoirs parisiens en juin prochain, pour recontextualiser ainsi son œuvre dans sa dimension culturelle et authentique.

Load the next article
Loading...
Loading...