Search Menu
Home Latest News Menu
News

Les géants du streaming s’opposent à l’augmentation des royalties pour les auteurs

Seul Apple Music se tient à l’écart de ces démarches

  • Sarah Pince
  • 13 March 2019
Les géants du streaming s’opposent à l’augmentation des royalties pour les auteurs

Le mois dernier, la Copyright Royalty Board (CBR) préconisait une augmentation des droits reversés aux artistes concernant la musique à la demande. Une mesure – valable uniquement aux Etats-Unis – contestée par quatre géants du secteur : Spotify, Amazon, Google et Pandora. Seul Apple Music se tient à l’écart de ces démarches.

Les plateformes de streaming ont fait appel séparément à la cour d’appel américaine et demandent l’annulation de l’augmentation des royalties perçues par les auteurs via le streaming, qui prévoit de faire passer sa part de 10,5% à 15,1%. Une augmentation à hauteur de 44% sur une période de cinq ans.

Les géants de la tech expliquent leur démarche dans un communiqué commun :

« La Copyright Royalty Board, en concertation, a récemment modifié les taux établis d’une manière qui soulève de sérieux problèmes de procédure. »

« La décision de la CRB touche tant les titulaires de licences que les propriétaires du copyright. Par conséquent, nous demandons à la cour d’appel américaine du D.C Circuit de revoir sa décision. »

Le président du National Music Publishers Association, David Israelite, dénonce cette opération comme une bataille juridique contre les auteurs. « Aucune opération de com’ creuse et hypocrite comme lancer des soirées, afficher des messages de congratulations ou appeler les compositeurs des ‘génies’ ne peut cacher le fait que ces géants de la tech n’accordent pas de valeur aux auteurs qui rendent leur business possible. »

De son côté, le leader incontesté du marché, Spotify justifie son action dans un post publié sur son blog, déclarant que cette mesure « toucherait les consommateurs. »

Cette démarche pourrait bien lancer un bras de fer entre les artistes et les plateformes qui les hébergent. Le magazine spécialisé Music Business Worldwide a relevé plusieurs réactions de différents acteurs de l’industrie. Justin Tranter, compositeur notamment pour Justin Bieber, Ariana Grande ou Gwen Stefani fait part de son amertume sur instagram : « Pour la première fois en 110 ans, les auteurs-compositeurs perçoivent une augmentation des redevances en fonction de l’évolution du secteur de la musique au cours de cette période, et c’est ainsi que réagissent les entreprises de technologie. Ouah. »

Depuis le début de l’avènement du streaming musical, les artistes dénoncent la faible redistribution des droits d’auteur par les plateformes. Cette procédure judiciaire risque bien de mettre de l’huile sur le feu.

Load the next article
Loading...
Loading...