Search Menu
Home Latest News Menu
News

​Les petits fabricants de modulaire menacés par la baisse des prix de l'Eurorack

L'Eurorack est vendu 30% moins cher chez certains revendeurs

  • Camille-Léonor Darthout
  • 19 July 2018
​Les petits fabricants de modulaire menacés par la baisse des prix de l'Eurorack

Les ventes d’Eurorack ont explosé en 2018, potentiellement une bonne nouvelle pour l’industrie du synthétiseur modulaire - si elle ne mettait pas en péril les plus petits fabricants.

Ce format de synthétiseur modulaire créé en 1996 par la compagnie allemande Doepfer Musikelektronik, est une machine très convoitée, déclinée en plus de 5 000 modules proposés par 270 fabricants différents, notamment les géants du matériel de production électronique Roland et Moog, marque américaine menacée par les taxes à l'importation de Trump.

Les gros revendeurs sont en effet en train de prendre le contrôle du marché en remplissant leurs entrepôts de stocks d’Eurorack et en les vendant à des prix plus bas que ceux du marché. Ainsi, des pièces ont récemment été commercialisées 30% moins cher que le prix indiqué. Un problème soulevé par Andrea Schneider, à la tête du magasin spécialisé en modulaire SchneidersLaden.

Dans une déclaration officielle, ce dernier s’est exprimé sur l’évolution du marché :

« En raison de la demande accrue de modules Eurorack en Europe, même les grands vendeurs au détail d'instruments de musique remplissent désormais leurs entrepôts à craquer et achètent la production complète des fabricants et tout ce qu'ils peuvent trouver. Quelques fabricants s'en réjouissent, mais l'inondation du marché mène déjà à une baisse significative des prix ici et là, quelques modules sont déjà disponibles avec une réduction de 30% sur le prix original ».

Un statut qui révèle l’importance de soutenir les acteurs fondamentaux d’une industrie. Il met en garde contre la mainmise de gros revendeurs sur de plus petites structures, qui met en danger la compétitivité et la diversité du marché.

Andrea Schneider ajoute « avec une baisse de 30% des prix, il y aura moins de fabricants, moins d’innovation et l’on empêche l’activité de prospérer ». Une déclaration qui tire la sonnette d’alarme sur le futur des acteurs indépendants.

Load the next article
Loading...
Loading...