Search Menu
Home Latest News Menu
En bref

Paul Woolford se produit à Concrete sous l'alias Special Request

Un événement organisé par la radio internet Villette45.

  • Camille-Léonor Darthout
  • 28 July 2017
Paul Woolford se produit à Concrete sous l'alias Special Request

La radio libre Villette 45 investit la Concrete ce vendredi 28 juillet. Parmi les artistes au programme comme Paul Cut & Flabaire pres. Lou Chang Live. Morphology sera également de la partie aux côtés de Special Request, la tête d’affiche, qui n'est autre qu'un alias du renommé producteur anglais Paul Woolford.

Originaire de Leeds, l’artiste aux influences techno et house et ancien résident du mythique Space Ibiza présente un projet musical centré sur la bass music, pièce maîtresse des dancefloors anglais depuis les 90's. Sous son alias Special Request, Paul Woolford mélange les genres techno et jungle avec une facilité toute naturelle. Ses productions dynamiques teintées de sonorités old school sont un rappel de l'ambiance surchauffée des dancefloors de la fin des années Thatcher. Son dernier album 'Stairfoot Lane Bunker', entre drum'n'bass et techno expérimentale, est sorti en avril dernier.

Une prestation inédite puisque c'est la première fois que Paul Woolford foule le parquet de Concrete. À cette venue, la radio des internets Villette45 dénie toute exclusivité avec humour.

« On ne savait même pas que c'était Paul Woolford cimer de nous le dire. On aimait bien le nom et la musique ». Diggers de musique du monde, de l'homme et des machines, les membres de Villette 45 - faussement candides - affirment tenir « un business plan simple: bon gars bon beat ».

Une seconde 'première fois' chopée par les pirates du web, le précurseur de la scène hip-hop française Dee Nasty se produira également pour sur la mythique péniche du quai de la Rapée en inédit. Une fois n'est pas coutume, le collectif à l'origine de ce booking jamais réalisé dénie toute tentative d'innovation sur la scène parisienne : « On ne cherche pas vraiment l'inédit. On est assez loin du point de vue très prétentieux "on est les premiers à le faire ". Mais on est les premiers à le faire». Quoique.

À l'instar de leur philosophie - focalisée sur leur passion pour la musique - l'événement se promet jouissif mais sans artifice. Quand à l'atmosphère planante, elle serait « moins ouf à cause de la pollution » disent-ils. À voir si le taux de CO2 ravisera les prétendants au dancefloor acting.

Plus d’informations sur l’événement ici.

Camille est rédactrice stagiaire à Mixmag France. Suivez-la sur Twitter.

Loading...
Loading...