Search Menu
Home Latest News Menu

Une violente bousculade fait plusieurs victimes dans un festival londonien

D’importantes fautes d’organisation ont mis en danger le public

  • La rédaction
  • 29 May 2019
Une violente bousculade fait plusieurs victimes dans un festival londonien

Une nouvelle année noire pour le festival anglais We Are FSTVL. Plusieurs centaines de personnes se sont retrouvées coincées à l’entrée du site plusieurs heures durant, sans eau et en plein soleil sous une chaleur extrême, à cause d’un problème de bracelets. Après plus de trois heures et demie d’attente, le public a enfoncé les barrières de sécurité, provoquant une énorme bousculade qui a fait plusieurs blessé·e·s.

La BBC rapporte que l’événement du comté de Upminster a ainsi causé les malaises de plusieurs festivaliers, souffrant d’insolation et de déshydratation. Plusieurs se sont retrouvés coincés dans la débandade et ont souffert de coupures et de blessures ouvertes, touchés par les barrières balancées par les clients exaspérés des premiers rangs.

Une festivalière de 20 ans, qui a souhaité rester anonyme, a expliqué à Radio 1 Newsbeat : « Ils n’avaient plus de bracelets à l’entrée et les gens devaient rentrer sans bracelets cashless pour acheter des boissons. »

« Ils ne distribuaient pas d’eau, les gens dans la file pendant plusieurs heures n’ont pas pu boire. »

« Une barrière a volé et atterri dans la foule, heurtant la femme à côté de moi, coupant un énorme morceau de sa jambe», elle raconte.

« Elle est évanouie par terre, la sécurité se précipite vers elle et les gens chargent de tous les côtés. Ils ont enlevé les barrières, ont poussé les rangs de la sécurité, envoyant des coups de poings aux vigiles, embarquant tout le monde à leur passage »

Le festival, qui avait lieu vendredi, samedi et dimanche dernier à l’aérodrome de Damyns Hall, a publié un court statut Facebook samedi soir pour s’excuser du chaos avant de publier un communiqué lundi, dont voici un extrait :

« Suite à des difficultés techniques imprévues à l’échange de bracelets, certains clients ont dû faire face à des files d’attente plus longue, et nous nous en excusons. L’équipe de sécurité a pu faire face au problème et les barrières ont été rapidement réinstallées.

Cinq clients ont endurés des blessures mineures, et ont tous été assistés sur place avant de rejoindre le festival ».

En 2015, We Are FSVL avait déjà été accusé de mettre en danger les festivaliers·ères, pour beaucoup forcé·e·s à la fin du festival vers 2 heures du matin de rejoindre la gare la plus proche située à plusieurs kilomètres à pied sur une départementale, dans l’obscurité totale et sous la pluie, faute de mise à disposition de navettes en nombre suffisant.

Image en une : @aimz

Loading...
Loading...