Search Show Menu
Home Latest News Menu
Events

5 DJ sets techno à ne pas manquer au festival Elektric Park ce weekend

La crème de la techno sur la Green Stage

  • La Rédaction
  • 6 September 2018

À l’occasion de sa 9e édition, Elektric Park et ses 30 artistes électroniques investissent l’île des Impressionnistes située à deux pas de la capitale. Après Guy de Maupassant et Auguste Renoir, cet îlot de charme accueillera les figures phares de la scène techno internationale.

Parmi la panoplie d’artistes qui vont célébrer la rentrée à grand renfort de 4/4, voici 5 performances de haut vol abordant la techno au sens large à ne surtout pas louper ce weekend.

5
Citizen Kain

Citizen Kain : ce Montpelliérain à qui on doit des tracks comme 'The Elephant' et 'Jasmine' a su se faire une place sur la scène électronique mondiale.

Une techno entière issue de son penchant pour la scène hardcore rencontre des airs plus mélodiques inspirés de Depeche Mode ou The Cure - fermement ancrée dans son passé d'organisateur de raves dans l’Est de la France.

Constamment en tournée dans le monde entier – dont une date historique sur la grande muraille de Chine – et réputé pour ses sets énergiques et bien ficelés, le co-fondateur du label Neverending transformera à coup sûr la Green stage en rave field des années 90.

4
Catz 'N Dogz

La belle erreur serait de passer à côté de Catz 'N Dogz. Les deux copains ont loin d’avoir froid aux yeux et promettent une prouesse techno riche et nuancée aussi bien de funk que d’acid, teinté de hip hop. On leur doit notamment le remix de ‘Who’s Afraid of Detroit’ de Claude VonStroke ainsi que le label Pets Recording.

Prônant un spectre musical large, le duo polonais se révèle un atout charme pour un public ouvert d'esprit. Ci-dessous, un aperçu de leur savoir-faire derrière les platines :

3
Popof

Après une tournée en Amérique Latine, Popof, Parisien chevronné qui oscille entre house et techno et boss du label Form Music, annonce une arrivée fracassante sur ses terres natales.

Issu de la scène hardcore à ses heures Heretik, Alexandre Paounov penche désormais vers un univers moins brut, sans pour autant perdre de sa ferveur et de son énergie. Après un album surprenant aux accents lounge, Love Somebody, il a confirmé son retour aux franges plus énervées de la techno.

Des titres mythiques comme 'Serenity', 'Toxic Love' et plus récemment 'Confusion' l'ont certainement élevé au rang de pointure internationale, en plus de son aisance au mix comme on peut le voir lors de son show au Groove Palermo :

2
Anna

Les foudres d’Anna en séduiront plus d'un grâce à une techno mélodieuse et envoûtante. Mordue de son depuis ses 14 ans, elle ne tarde pas à se lancer à la conquête de l’Europe après une adolescence passée dans le club de son père au Brésil. Avec un EP sur l'écurie allemande Kompakt, un excellent remix de Tiga et un studio mix pour Drumcode Radio Live, on peut dire qu'il s'agit déjà d'une étoile de la techno sur laquelle il faut compter.

En mars dernier, MixmagTV capturait son excellente performance au festival CRSSD de San Diego :

1
Sven Väth

Sans l’ombre d’un doute l’un des ambassadeurs de la scène techno internationale : Sven Väth, grâce à qui le club Omen voit le jour à Francfort dans les années 90, et qui tiendra un rôle majeur dans l’émancipation de la techno et de la trance en Allemagne, montrera une nouvelle fois qui est le papa.

La carrière de l'infatigable fondateur des iconiques soirées Cocoon, qui a marqué les esprits dès les prémices du mouvement rave, est loin d’avoir ralenti malgré ses plus de 30 ans d’expérience. Et pour preuve, retrouvez un peu son set à l’Awakenings Festival de cet été.

Plus d'informations sur la page officielle d'Elektric Park et la billetterie juste ici.

Next »
Loading...
Loading...