Search Menu
Home Latest News Menu

Cet ancien pénitencier corse va accueillir 3 jours de rave techno

Un cadre idyllique sur l’île de beauté pour faire la fête le temps d'un week-end

  • Sarah Pince
  • 17 July 2019
Cet ancien pénitencier corse va accueillir 3 jours de rave techno

« Il était temps. » Voilà ce que signifie « era ora » en Corse. Après une première édition réussie au mois d’avril avec 24 heures de fête entre la plage et leur salle la Montagne, le festival du même nom remet le couvert le mois prochain : du 2 au 4 août, en plein milieu de période estivale dans un ancien pénitencier, il sera enfin temps de profiter d’un bon festival en open air sur l’île de beauté. Une destination idyllique qui offrira à quelques 500 chanceux une vue imprenable sublimée chaque jour par des levers et couchers de soleil qui baigneront le golfe d’Ajaccio de ses couleurs sanguines.

Un véritable eden éphémère et musical, sur fond de house, minimal, techno, acid, et trance old school. Riche d’une scène underground en pleine expansion, l’île de beauté réserve un vivier d’artistes au croisement de divers horizons musicaux. Une diversité que les organisateurs veulent mettre en lumière, sur un line up composé à 50% de guests et 50% de DJs locaux. Parmi les talents locaux, on retrouvera entre autres le natif d’Ajaccio Ionescu entre tech house londonienne et breakbeat oldschool, le DJ originaire de Bastia Funkastle pour un set entre deep house, minimal et techno, le crew UTP, collectif hard music et techno à l'origine des premières free party de l'île dans les années 90, ou encore Groenogen.

Dans la journée du vendredi pour une après-midi sous le signe de la house, on retrouvera le Londonien et boss du label Marginal Returns Andrew James Gusta, ainsi que Droï, co-fondateur de Sound Travel Records. La soirée sera ensuite rythmée par le set entre deep-house et techno de Franck Hat aux côtés de Charlou de la maison OPAQ Records. En jeune mais grand représentant de la scène acid techno parisienne, Mayeul de l’écurie Molekül viendra aux côtés de Roman Poncet. De 22 heures à minuit, cette première journée sera clôturée en beauté avec un live aux mille machines entre trance, techno oldschool, electro et breakeat du duo Solär Sound System. Sans oublier en début de soirée le groovissime Sweely - qui a récemment livré un live ultra groové pour Mixmag à Lille.

Le lendemain, on retrouvera aux platines l'aficionado de la minimal techno break des 90’s Massaï, Roman Poncet sous son alias Traumer, Djebali ainsi que Ionescu et Groenogen en b2b entre techno, house et breakbeat. Après le sublime coucher de soleil, la nuit sera animée par la techno acid du confrère de Mayeul chez Molekül, JKS, les performances live du Corse basé à Barcelone Petru et le Français basé à Berlin TC80, ou encore le set de Stephen de chez OPAQ Records.

Plus d’informations sur l’événement facebook.
Places à réserver sur la billetterie en ligne.

Loading...
Loading...