Search Show Menu
Home Latest News Menu
News

Le GHB affecte le QI et la mémoire des usagers, révèle une nouvelle étude

Ceux qui font l'expérience de comas induits par le GHB sont particulièrement touchés.

  • Camille-Léonor Darthout
  • 11 October 2018
Le GHB affecte le QI et la mémoire des usagers, révèle une nouvelle étude

Une récente étude publié par The European College of Neuropsychopharmacology (le Collège Européen de la Neuropsychopharmacologie) a révélé que l'usage régulier de GHB aurait un impact négatif sur la « mémoire à long terme et le QI » tout en augmentant le stress et l’anxiété.

La directrice de recherche Filipa Raposo Pereira affirme: « Nos résultats indiquent que la consommation de GHB implique des risques. Ceci est particulièrement évidente chez les utilisateurs réguliers qui sont tombés dans le coma après avoir ingurgité du GHB ».

« Nous avons découvert que les utilisateurs qui sont tombés dans le coma montrent des différences d'aptitudes cognitives significatives par rapport aux utilisateurs qui ne tombent pas dans le coma et ceux qui ne prennent pas la drogue ».

La drogue festive aussi connue sous le nom d’ « ecstasy liquide », est extrêmement dangereuse lorsque injectée en grandes quantités. En avril dernier, les autorités françaises et le milieu de la nuit avaient manifesté leur inquiétude face à l’augmentation des overdoses au GHB dans la capitale.


Travaux cités :

« Adverse effects of GHB-induced coma on long-term memory and related brain function », Filipa Raposo Pereira et al (publié dans Drug and Alcohol Dependence, Sept 2018)
« Effect of GHB-use and GHB-induced comas on dorsolateral prefrontal cortex functioning in humans », Filipa Raposo Pereira et al (publié dans Neuroimage:Clinical, Sept 2018)

[Photo: Maurice Mikkers]

Load the next article...
Loading...
Loading...