Search Menu
Home Latest News Menu

"Let Us Dance": Les fans manifestent dans les rues de Berlin pour sauver le Griessmuehle

Un des clubs chouchous de Berlin

  • Camille-Sarah Lorané
  • 23 January 2020
"Let Us Dance": Les fans manifestent dans les rues de Berlin pour sauver le Griessmuehle

Ce mercedi, des centaines de personnes sont descendues dans les rues de Neukölln à Berlin pour protester contre la fermeture du mythique club Griessmuehle.

Ouvert en 2011, le Griessmuehle est une ancienne fabrique de pâtes. Son bail arrivera à échéance le 31 janvier et les propriétaires du bâtiment prévoient de l'abattre pour construire des bureaux...

Dès 15h30, la foule de manifestants composée d'activistes, de journalistes, de politiciens, de jeunes et de moins jeunes et bien sûr de la communauté de fan de techno, s'est rassemblée devant la mairie. Resident Advisor révèle que le maire adjoint de Neukölln a scandé « La culture club est la culture! », acclamé par la foule sous des tonnerres d’applaudissements. « Let Us Dance », «Hard Trance Against Profit» et «ACAB: All Les clubs sont beaux. " ornaient banderoles et pancartes.

Le Griessmuehle a annoncé avant son réveillon du Nouvel An que ce pourrait être le dernier, de nombreux pensant que le club avait déjà pris fin lorsque les propriétaires ont déclaré que la soirée Cocktail d'Amore avait été annulée. Revirement de situation : David Ciura le fondateur du club a annoncé qu'il restera ouvert un week-end supplémentaire pour la finale de la soirée populaire Cocktail d'Amore, prévue le samedi 1er février.

« C'est l'un des derniers bastions de la vraie techno, la techno underground, dans un espace de plus en plus commercialisé comme Berlin », a expliqué un autre manifestant. Son ami, qui tenait une pancarte en carton ("Techno Acid Hardcore Trance Anal Sex Gabba"), a ajouté: « C'est un lieu incroyable, un endroit où vous pouvez vraiment être vous-même. »

Une lueur d'espoir : la Chambre des représentants de Berlin a été unanime pour le maintien du club par résolution parlementaire. Le Sénat doit s’entretenir avec les propriétaires du Griessmuehle pour que le club puisse garder son bâtiment, ou trouver un lieu de remplacement appartenant à l’État, explique la Club Commission.

Encore sur le qui vive, le futur du Griessmuehle reste sombre, l'équipe a quand même annoncé une soirée de clôture pour ce week-end appelée " Griessmuehle - Is This The End?" .

Pour signer la pétition du Griessmuehle rendez-vous sur Change.org

Loading...
Loading...