Search Menu
Home Latest News Menu
News

USA: Mécontents, les agents de sécurité passent du rap explicite à l’aéroport de New York

Forcés de travailler dans rémunération, les fonctionnaires ont pris le contrôle de la playlist

  • M. Dapoigny
  • 16 January 2019
USA: Mécontents, les agents de sécurité passent du rap explicite à l’aéroport de New York

Après 25 jours d’impasse budgétaire et de paralysie des administrations fédérales, le plus long shutdown de l’histoire des États-Unis, on rapporte que des agents de la TSA (l’administration pour la sécurité des transports) de l’aéroport JFK de New York passent des morceaux de rap explicites à plein volume sur les enceintes de l’aéroport.

Faute de compromis entre le président Trump, qui réclame 5.7 milliards de dollars pour la construction de son mur antimigration à la frontière mexicaine, et les démocrates, désormais majoritaires à Chambre des représentants et opposés à ce projet qu’ils jugent inefficace et immoral, 800 000 fonctionnaires fédéraux restent sans salaire. Depuis le 22 décembre, près de 350 000 employés du gouvernement à des postes jugés non essentiels ont été placés en congés sans solde, les autres sont réquisitionnés.

Le gouvernement américain emploie 58 000 agents de la Transportation Security Administration (TSA) en CDI, et depuis l’impasse sur le vote du budget 2019, de nombreux aéroports américains ont eu du mal à préserver le moral du personnel.

Les agents de l’aéroport JFK ont décidé de s’emparer de la playlist de l’aéroport en passant des titres de rap explicites dans la zone de contrôle. Des passagers ont dit avoir entendu des titres comme ‘Sicko Mode’ de Travis Scott, et plusieurs morceaux de Drake. Pour ajouter à l’effet troll, le morceau ‘Lift Yourself’ de Kanye West, une ode enfantine au caca (« Woopty scoopty poop ! »), aurait également été entendu plusieurs fois.

Côté passagers, les réactions semblent plutôt positives :


Crédits :

[Via: Business Insider]
@MarieDapoigny

Load the next article
Loading...
Loading...