Search Menu
Home Latest News Menu

​En péril, 120 acteurs de la fête alternative signent une lettre ouverte au Ministre de la Culture​

Possession, Subtyl, Hors-Sol, Spectrum le poing levé

  • Camille-Sarah Lorané
  • 7 May 2020
​En péril, 120 acteurs de la fête alternative signent une lettre ouverte au Ministre de la Culture​

Plus de 120 acteurs de la scène électronique française ont co-signés une lettre ouverte destinée au Ministre de la Culture, Franck Riester et avec en copie le Président de la République. Une adresse relayée hier par Le Monde lors du Live dédié à l'échange du président avec des artistes.

Des associations comme Technopol, ou l'organisme SOCLE - Syndicat des Organisateurs Culturels Libres et Engagés -, et de nombreux collectifs tels que Spectrum, Maison Close, Barbieturix, O'Tawa, Hors-Sol, Les Eveillés ou Possession ont uni leur voix, confirmant des craintes et attentes partagées quant à l'avenir de la fête alternative en France.

Les DJs, collectifs, organisateurs, labels et propriétaires de lieux de fêtes sont bien partis pour être les « oubliés » des mesures d'aide du gouvernement et son "plan pour la culture". Leur place dans le milieu culturel est sous-estimée, un statut invisible qui les conduit bien souvent à la précarité.

Alors même que cette période de crise sanitaire et de confinement les touche de plein fouet, ces acteurs de la vie nocturne demandent à « prendre part aux discussions relatives à l’avenir de la culture en France, actuellement dominées par les interlocuteurs traditionnels des pouvoirs publics, qui ne représentent plus la majorité des acteurs de la fête en France. »

« Chacun sait que nous participons à la diversité culturelle de nos villes et à l’épanouissement artistique d’un nombre non-négligeable de passionnés, toutes tranches d’âge confondues, qui voit en la fête la manifestation de valeurs de partage et d’optimisme. De plus, notre activité rassemble des artistes, des performeurs, DJs et techniciens autour d’engagements écologiques, sociaux et d’une vigilance aux pratiques à risques. »

Retrouvez la lettre dans son intégralité dans le blog dédié sur Mixmag.

Load the next article
Loading...
Loading...