Search Menu
Home Latest News Menu

Juan Atkins et Richard David en live au défilé surréaliste de Louis Vuitton

Virgil Abloh signe un défilé aérien aux cotés de Cybotron

  • Camille-Sarah Lorané
  • 20 January 2020
Juan Atkins et Richard David en live au défilé surréaliste de Louis Vuitton

Ce mardi le duo Cybotron a animé le show de la maison Vuitton mené par le directeur artistique Virgil Abloh pour la Fashion Week de Paris. Pourtant ce n'est pas une surprise si son catwalk avait des airs de dancefloor grâce aux pointures de la techno de Détroit, le créateur est lui même DJ : il a sorti un track en collaboration avec Boys Noize intitulé ' Oravge ' et il a déjà été derrière les platines à la Concrète et au Berghain.

Le décor qui avait pour signification de nous plonger à l'échelle de grandeur de celle d’un enfant contrastait avec le DJ set aux kicks métalliques de Cybotron : les beats 80's des deux DJ mythiques de Détroit amenaient une atmosphère sophistiquée contrairement au décor et aux costumes oniriques bariolés de nuages. Le membre du groupe, Juan Atkins, surplombait le catwalk dans une ouverture au fond orange fluo, accompagné par deux hommes masqués rappelant l'esprit futuriste des Daft Punk, leurs classiques 'Clear' and 'Cosmic Cars' retentissaient et donnaient le pas aux mannequins.

Situé dans un pavillon aux Tuileries et intitulé ”Heaven on Earth”, le défilé dévoilait un univers fantaisiste et aérien : un plafond et un sol bleu ciel avec des nuages, des outils d'artisanat XXL posés sur le sol comme des ciseaux, des bobines, des pinceaux, un tronc d’arbre qui trône au milieu. Le show avait des airs tout droit sortis d’Alice aux Pays des merveilles ou évoquait le surréalisme de René Magritte.

Avec ce choix artistique, Virgil Abloh a décloisonné les codes sclérosés du costume et les réinvente avec sa touche personnelle. Le message à retenir après ce show « Ne laissez pas votre travail quotidien vous définir », gardez votre âme d'enfant.

Loading...
Loading...