Search Menu
Home Latest News Menu

Plongée dans les légendaires raves de Rick Owens avec ce mix signé Pandora's Jukebox

Un « vaisseau spatial en cristal de béton » avec Paula Temple, Perc, Lucy et Kobosil

  • Camille-Sarah Lorané
  • 22 April 2020
Plongée dans les légendaires raves de Rick Owens avec ce mix signé Pandora's Jukebox

Yasmina Dexter, alias Jukebox de Pandora, a compilé un nouveau mix NTS qui nous fait replonger dans les légendaires fêtes du designer Rick Owens. Pandora's jukebox w/ Rick Owens oscille entre glitch, techno et ambient.

Le mix est composé d'une série de tracks qu'elle a joués lors des événements, fêtes et raves d'Owens au cours des dix dernières années. La tracklist dévoile des sons de Paula Temple, Perc, Rrose et Lucy, Kobosil, Autechre, Plastikman, Pearson Sound et Air Max ‘97.

Ces assemblages sonores sont oniriques, sombres et métalliques : une adaptation « hardcore des bizarreries de la techno et de la 3D » indique Yasmina Dexter à Dazed. La DJ indique aimer « travailler avec Rick, il est très amusant et ouvert, et (elle n'a) pas à (se) conformer ni à avoir de contraintes. Ses raves légendaires sont légendaires pour une raison - brutes, réelles et amusantes, mais considérées dans les moindres détails. »

La musique fait partie intégrante de la vie d'Owens et se retrouve dans ses catwalks : on a vu les pas des modèles rythmés par des artistes comme Tommy Cash, le groupe de metal Winny Puhh ou le groupe Lavascar, où figure son épouse Michele Lamy. En 30 ans de carrière, Owens est devenu presque aussi connu pour ses goûts musicaux éclectiques que pour ses vêtements.

Décollage dans l'univers sonore du styliste à bord du « vaisseau spatial en cristal de béton » :

Crédits photo : © OWENSCORP

À lire aussi !

Superculture lance une série de freestyles rap spéciale lockdown
En 2020 Burning Man sera complètement virtuel
Live blog : les festivals de 2020 affectés par le coronavirus

Retrouvez nos derniers reportages, interviews, streams et contenus vidéos sur la chaîne YouTube Electronic Subculture.

Load the next article
Loading...
Loading...