Search Menu
Home Latest News Menu
En bref

Une femme prend 550 fois la dose de LSD normale par erreur et devient un cas d'école

L'Université de Colombie Britannique s'est penchée sur l'incident

  • Camille-Sarah Lorané
  • 28 February 2020
Une femme prend 550 fois la dose de LSD normale par erreur et devient un cas d'école

Une femme de 46 ans a ingéré l'équivalent de 550 fois la dose «normale» de LSD en pensant prendre de la cocaïne. C’est ce qu’annonce une étude publiée par des chercheurs de l'Université de Colombie Britannique.

Cette femme - appelée CB par les chercheurs pour préserver son anonymat - a pris par voie nasale 55 mg de LSD pur, alors qu'une dose classique est de ... 0.1 milligrammes. Le chercheur Mark Haden décrit les premiers moments de panique causé par le trip : « Elle a réalisé qu'elle avait un problème au bout de 15 minutes et a appelé son colocataire à l'aide ».

Pas d’hallucinations extraordinaires ni d’éléphants roses pour la première partie de son expérience : elle est restée inconsciente les 12 heures suivant l'ingestion du LSD. CB a connu un véritable “black-out” et a vomi fréquemment.

C’est seulement encore 12h après qu'elle est redevenue consciente et a pu ressentir les effets de la drogue. Elle avoue que l’expérience était « plutôt agréable » même si parfois elle avait la nausée sûrement à cause d'hallucinations psychédéliques phénoménales.

Son colocataire a révélé aux chercheurs qu'elle « est resté assise immobile sur une chaise avec les yeux parfois ouverts, parfois fermés, et d'autres fois révulsés, se frottant la bouche, et prononçant des mots incohérents, tout en continuant à vomir ». Il ajoute que « dix heures plus tard elle était capable de tenir une conversation, est allée aux toilettes, et semblait cohérente ».

CB a continué à prendre du LSD en micro-dosage après cette expérience pour traiter des douleurs aux pieds liées à la maladie de Lyme. Elle a alors arrêté de prendre de la morphine, et les scientifiques ont découvert des effets positifs sur ses douleurs physiques. En contradiction avec l'engouement récent pour le LSD et ses bénéfices sur la santé mentale, elle souligne qu’elle a continué à souffrir de dépression et d'anxiété.

Loading...
Loading...